lundi 2 mars 2015

En finir avec les mensonges des politiciens

Je n’aime pas les menteurs et je ne vais pas vous cacher la vérité.

Voulez-vous continuer à être traités comme des enfants incapables de comprendre les problèmes de la France en plaçant votre destin dans les mains de politiciens qui se moquent de vous ?
Non, la crise n’est pas derrière nous.
Non, il n’y a pas d’inversion de la courbe du chômage et ce n’est pas avec la politique UMPS qu’il y en aura.
Non, la baisse de la valeur de l’euro n’est pas une bonne chose pour vos économies.
Non, l’économie d’un pays n’est pas plus difficile à comprendre que l’économie d’un ménage, il suffit d’utiliser des mots simples.
J’ai l’habitude d’expliquer, de former des gens avec des mots simples, des mots compréhensibles. Je ne parle pas la langue de bois et je ne vais pas vous mentir. Je ne parle peut-être pas le politiquement correct mais je vais vous dire la vérité.

Voulez-vous la vérité ou voulez-vous qu’on continue à vous mentir ?
Si vous voulez la vérité et que quelqu’un comme vous, vous représente, votez pour moi.
Si vous voulez continuer à écouter des discours sans queue ni tête, des discours politiquement corrects où un politicien cynique vous enfume avec ses belles paroles, ne votez pas pour moi.
Vous avez les cartes entre vos mains et ne vous plaignez pas après les élections si les mêmes politiciens de gauche comme de droite continuent à vous enfumer. Vous ne pourrez-vous en prendre qu’à vous-même.
Je place mon destin politique entre les mains des électeurs parce que je crois au pouvoir du peuple.
Si vous me donnez la chance d’être votre représentant, je ne vous décevrai pas.
Si vous ne me donnez pas cette chance, alors je comprendrai que la politique française continuera d’être ce qu’elle est, et j’en tirerai les conclusions qui s’imposent.
J’ai 52 ans et je suis comme je suis. Je suis trop vieux pour changer ma façon d’être.

Mon cheval de bataille est la sécurité en Seine Saint-Denis. Ensuite, c'est la transparence et le dialogue, puis les économies pour baisser les impôts. Si vous avez des propositions, elles sont les bienvenues. Mon adresse email est : cumps.association@gmail.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire