mercredi 4 mars 2015

L'Islam est-il compatible avec la démocratie française ?

« Les musulmans sont les premières victimes de l’islam. Combien de fois n’ai-je pas observé au cours de mes voyages en Orient, que le fanatisme est le fait d’une minorité d’hommes dangereux qui, par la terreur, maintiennent les autres dans la pratique d’une religion. Affranchir le musulman de sa religion est le plus grand service qu’on puisse lui rendre. » Ernest Renan, écrivain, philologue, philosophe et historien français.

« Donnez la liberté d’expression aux musulmans, et dans 25 ans l’islam disparaîtra à tout jamais. » Sami Aldeeb, juriste chrétien d'origine palestinienne. Responsable du droit arabe et musulman à l'Institut suisse de droit comparé de 1980 à 2009, enseigne dans différentes universités en Suisse, France et Italie, auteur d'ouvrages et d'articles sur le droit arabe et musulman.

islam

Contrairement à ce que pensent notre Président François Hollande et d’autres politiques de tous bords, l’islam en l’état n’est guère compatible avec la démocratie par Michel Zaoui, avocat au Barreau de Paris. Lire l'article ici.

Manuel Valls islam

Si Manuel Valls pense qu'il est impossible que l'islam soit compatible avec la démocratie, la laïcité, l'égalité homme-femmes dans le monde arabo-musulman, alors pourquoi ce serait à la France de relever ce défi ? Manuel Valls veut-il que la France réforme l'islam et son coran ?

Manuel Valls: "L'Europe doit faire la démonstration que l'islam est compatible avec notre démocratie"

L'Islam est un rejet absolu de concepts comme la liberté, la démocratie et les droits de l'homme, bien qu'il soit rare qu'un Musulman le reconnaisse et tente le plus souvent de créer une image différente. Lire la suite ici !


André Gérin (ancien maire et député PCF) parle de l'islam en France

Non Monsieur le Président, l’islam n’est pas compatible avec la démocratie.
Le Président de la République est-il une autorité religieuse musulmane capable de dire si la charia est ou non compatible avec les lois de la république ?
Il n’est pas une autorité religieuse, cela est sûr. Peut-il dire que les lois qui régissent l’islam sont compatibles avec les lois de la République? nous pouvons répondre NON, sans aucune ambiguïté. La preuve nous en est donnée par toutes les prises de position de toutes les autorités religieuses faisant référence en la matière quant à la liberté d’expression. Si ces dernières ne supportent pas la critique de l’Islam, elles sont les premières à diffuser un enseignement de la haine à l’égard des Juifs et des « incroyants », et à défier les lois de l’égalité et du respect dues à tous hommes, et surtout aux femmes. Lire l'article ici.


islam

L'islam n'est pas qu'une religion, c'est une religion politique qui place les lois d'Allah au dessus des lois des hommes. Les représentants de l'islam font pression sur les gouvernements pour en tirer profit et les gouvernements essaient d'utiliser l'islam pour contrôler leur peuple.

L'islam dit : "Il n’est aucunement permis de prendre la nationalité d’un pays mécréant, même si l’on garde sa nationalité originale". J'ai différentes sources qui attestent de ce dogme.
D'après ce dogme, il ne peut donc y avoir de musulmans français. puisque la France n'est pas un pays islamiste. Les musulmans qui vivent sur une terre de mécréance (kufr) ont l'obligation de faire la hijra (émigrer vers un pays musulman) mais il semble que ce soit un sujet tabou en France.
L'avis du Comité permanent [des savants] de l'Ifta : "Il n'est pas autorisé au musulman de prendre une nationalité d'un état dont le gouvernement est mécréant, car ceci est un moyen de s'allier à eux (aux mécréants) et d'accepter le faux dans lequel ils sont. Quant à résider (chez eux) sans prendre la nationalité, à la base c'est interdit, d'après la Parole (d'Allah) Ta3âlâ."

Notre combat contre l'islam est un combat pour les droits de l'homme et sa dignité

Ceux qui défendent l'islam en toute connaissance de cause (en sachant toutes les atrocités dont s'est rendu coupable l'islam depuis sa création) n'ont aucune dignité et n'auront droit à aucune indulgence de notre part.
Il s'agit d'une question de respect de la vie humaine et on ne transige pas avec les valeurs qui font notre humanité.

1) Il y a ceux qui comme Alain Juppé n'ont pas lu le coran et qui n'ont qu'une vague idée de ce qu'est l'islam (dont certains se prétendent musulman).
2) Il y a ceux qui ont une vision édulcorée pour ne pas dire idéalisée de l'islam. Ils rêvent d'un islam d'amour et de paix qui malheureusement n'existe pas.
3) Il y a ceux qui profitent de l'islam pour en tirer avantage : argent, salaires, femmes, pouvoir, etc.
4) Il y a aussi ceux qui y croient vraiment, pensant réellement que Mahomet est l'envoyé de Dieu et que le coran est la parole d'Allah transmise par l'archange Gabriel (Djibrîl).
5) Il y a également ceux qui ne croient plus en l'islam mais qui continuent à laisser croire qu'ils sont musulman par crainte de représailles.

Notez que les rédacteurs du coran savaient qu'on allait penser que les versets du coran était l’œuvre du diable, aussi à la fin du coran, ils ont écrit ceci :
25 – Et ceci [le Coran] n’est point la parole d’un diable banni. Page 664 du saint coran (Albouraq), sourate 81 : L’obscurcissement.


Christian Estrosi: "L'ISLAM N'EST PAS COMPATIBLE AVEC LA DÉMOCRATIE"
Ancien président du conseil général des Alpes-Maritimes, plusieurs fois membre de gouvernements, Christian Estrosi est maire UMP de Nice, président de la métropole Nice Côte d'Azur et député des Alpes-Maritimes.

Reportage Canal Plus École coranique mars 2004

L'UMP veut interdire l'islam


islamisation de la France

Une religion qui autorise et encourage la pédophilie, le viol, le meurtre, la guerre, l'esclavage, le sexisme, la polygamie, la haine raciale et la barbarie devrait être interdite en France.

L'islam est une religion de combat
Depuis les débuts de la religion islamique, les musulmans tuent au nom de l'islam. Et même s'il n'existe plus qu'un seul coran, il existe plusieurs courants dans l'islam et les musulmans se tuent aussi entre eux pour prendre le pouvoir.

Les musulmans savent parfaitement que les massacres, les décapitations, les attentats, les enlèvements de jeunes filles pour les réduire à l’esclavage, c’est vraiment ça l’islam, ce sont les ordres d’Allah, et il n’y a qu’un seul moyen d’y échapper : la conversion. L'islamophobie des Algériens serait également renforcée par l’effet pervers d’une loi datant de 2005, qui a rendu l’enseignement de la charia obligatoire dans toutes les filières du secondaire, et a éveillé les esprits aux horreurs ordonnées par le coran dont ils retrouvent la mise en pratique dans les évènements du monde. «Ils sont de plus en plus à penser qu’il s’agit là du vrai visage de l’islam», affirme Ali Khidri qui ajoute que « des chrétiens convertis produisent des émissions de télévision pour promouvoir la Bible auprès des Algériens, en utilisant leur connaissance du Coran ». Source.

Le 19 septembre 2006, Robert Redeker a publié un texte intitulé « Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ? » dans Le Figaro. Robert Redeker y écrit :
« L'islam essaie d'imposer à l'Europe ses règles : ouverture des piscines à certaines heures exclusivement aux femmes, interdiction de caricaturer cette religion, exigence d'un traitement diététique particulier des enfants musulmans dans les cantines, combat pour le port du voile à l'école, accusation d'islamophobie contre les esprits libres. Comment expliquer l'interdiction du string à Paris-Plages, cet été ? » ;
« Haine et violence habitent le livre dans lequel tout musulman est éduqué, le Coran » ;
« Exaltation de la violence : chef de guerre impitoyable, pillard, massacreur de juifs et polygame, tel se révèle Mahomet à travers le Coran. ».
« Quand le judaïsme et le christianisme sont des religions dont les rites conjurent la violence, la délégitiment, l’islam est une religion qui, dans son texte sacré même, autant que dans certains de ses rites banals, exalte violence et haine ».


Robert Redeker est un professeur agrégé de philosophie. Il a enseigné au lycée Pardailhan d'Auch, lycée Henri-Matisse de Cugnaux et au lycée Pierre-Paul-Riquet de Saint-Orens-de-Gameville (banlieue de Toulouse) et à l'École nationale de l'aviation civile (ENAC), au CFU de l'université Toulouse I. Il est écrivain, membre du comité de rédaction de la revue Les Temps modernes, du comité scientifique du CALS (Université Toulouse-Le Mirail), du comité de rédaction de la revue Des Lois et des Hommes et chroniqueur sur iPhilo. Il intervient régulièrement dans l'émission Sports Actu sur Radio Pluriel. Il a aussi une chronique dans Culture Droit. Il fut un temps membre du conseil d'administration de Reporters sans frontières. En 2015, il devient directeur de la collection « Les Carrefours d'Ariane » aux éditions Ovadia.

Soheib Bencheikh, ancien mufti de Marseille et directeur de l'Institut des sciences islamiques, a écrit :  « Ne pas critiquer l'islam est une forme de ségrégation. Or, il faut le dire : Mahomet est un humain. Il est faillible et son message est interprétable. ».

Le maire du Bourget, M. Vincent Capo-Canellas (UDI), l'a dit :« Dans les droits d'expression, il y a aussi le droit à la caricature ».

https://www.youtube.com/watch?v=oaTuxRAzoto#t=21


« Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées seront nos casernes et les croyants nos soldats » Recep Tayyip Erdoğan, président actuel de la Turquie (un des 57 pays islamiques).

Les auteurs des meurtres de Juifs en Europe durant ce siècle sont tous musulmans, et « dix-sept fois par jour au moins, les musulmans pratiquants, dans la partie obligatoire de leur prière, se rappellent que les juifs méritent la colère de Dieu et que les chrétiens sont égarés »… « Il s’agit du 7e verset de la première sourate du Coran, dont la récitation doit intervenir à chaque génuflexion, soit au total 17 fois lors des cinq prières quotidiennes », (La Fatiha et la culture de la haine) de Sami Aldeeb, qui cite 87 exégèses du verset, et expose « le sens consensuel de cette prière, depuis plus de mille ans », que « les imams doivent savoir – ces exégèses [faisant] partie de leur formation. » Source.

Déclaration des droits de l'homme en islam
Article 24 : « Tous les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration sont soumis à la charia islamique ».
Article 19 : « Il n'y aura pas de crime ou de la peine, sauf tel que prévu dans la charia ».

La charia codifie à la fois les aspects publics et privés de la vie d’un musulman, ainsi que les interactions sociétales. Les musulmans considèrent cet ensemble de normes comme l’émanation de la volonté de Dieu.

Selon la Cour européenne des Droits de l’homme, la Charia est incompatible avec les principes fondamentaux de la démocratie. Lire l'article ici.



Définitions autour de l'Islam :
Islamiste : en rapport avec l'Islam
Islamophobe : qui a peur de l'Islam
Islamologue : qui étudie l'Islam
Islamophilie : décrit un engouement pour l'Islam

Un attentat islamiste est un attentat commis par un musulman au nom d'Allah.
Un islamophobe est une personne qui a peur de l'Islam (quelles que soient ses raisons).
Un islamologue est une personne qui étudie l'Islam, notamment à travers le coran, la vie du prophète Mohamed et aussi à travers les évènements qui se passent dans le monde au nom de l'Islam. Nul besoin d'être musulman pour étudier l'Islam.
Le prosélytisme religieux envers l'islam (Dawa) est le fait des musulmans qui ont le devoir de convertir un maximum de mécréants mais aussi parfois le fait de dhimmis ou même d'idiots utiles qui encensent l'islam sans avoir jamais lu le coran.
Aujourd'hui en France, il faut avoir beaucoup de courage pour dénoncer l'islam. Les politiciens, les journalistes et même les simples individus qui l'ont fait risquent tous leur vie. Ceci explique que la plupart des français se taise, priant pour que l'islam, ce ne soit pas cette religion de terreur que l'on décrit dans le monde (notamment sur internet) mais une religion aussi pacifique que les autres religions.
L'islamisme est une idéologie développée à des fins de domination du monde musulman ou du monde occidental. Il a pour but un changement en profondeur des idées et des comportements, tant dans le territoire de l'islam (dar al-Islam) que dans le territoire des mécréants (dar al-Kufr).
Pour lutter contre l'islamisme, il faudrait désacraliser le coran, les hadiths et autres textes sacrés et bien sûr Mahomet lui-même. Il ne sert à rien de protéger les synagogues et autres lieux de culte non-musulman et on ne peut bien sûr placer un policier derrière chaque musulman. Si les gouvernements acceptent l'islamisation d'un pays, c'est qu'ils sont complices et à moins d'une révolte populaire, le peuple n'a que deux choix : se soumettre ou fuir vers d'autres pays. L'exode doit être réfléchi, ce peut être Israël pour les juifs mais il y a de nombreux pays qui résistent à l'islam. Vous devriez commencer à y réfléchir, continuez à lire cet article et vous comprendrez pourquoi.


Hadith 14 - Le respect du sang musulman et ses limites. Le sang du musulman ne peut être légalement versé que s'il relève de l'un des ces trois cas: l'homme marié qui commet l'adultère, le meurtrier, qui devra subir le sort de sa victime et, enfin, celui qui renie sa foi et qui se sépare de sa communauté. Rapporté par Al Bukhâri et Muslim.

Pourquoi le renoncement à l'islam (apostasie) est puni de la peine de mort :
Il y a un islam apparent et un islam caché.
L'islam apparent, c'est ce que les musulmans veulent vous vendre : un islam généreux (mais seulement entre eux), un islam tolérant (mais seulement entre eux) et un islam d'amour (mais seulement pour les musulmans hommes).
L'islam caché, c'est ce que vous découvrez quand vous devenez musulman mais alors il est déjà trop tard et vous ne pouvez plus renoncer à cette religion sous peine d'être exécuté. Ce n'est pas le gouvernement français qui vous exécutera (tant que la France n'est pas une république islamique) mais tout bon musulman se doit de tuer les apostas et vous avez intérêt à surveiller vos arrières.
L'islam caché peut être découvert auprès d'ex-musulmans comme le Conseil des Ex Musulmans de France ou le Mouvement des Ex Musulmans de Belgique. Notez qu'il faut du courage pour renoncer à l'islam et je connais certains musulmans qui ne croient plus au paradis et à l'enfer d'Allah mais qui continuent à jouer le jeu par peur de leur entourage.

N'oublions pas que ce sont les musulmans qui sont les premières victimes de l'islam. Beaucoup de musulmans en France seraient prêts à quitter l'islam s'ils n'avaient pas peur des représailles. L’État français devrait faire quelque chose pour assurer la sécurité des musulmans qui renoncent à l'islam. On ne peut laisser dans un pays libre, démocratique, une religion politique qui prône la haine, le racisme et la terreur. Il existe suffisamment de preuves pour que le gouvernement prenne des mesures.

Mostafa Al-Adwy : Qui a dit que je suis d'accord pour être démocrate ?
Je suis un musulman, et vous devriez me parler dans le langage qui est dicté par ma religion.

On peut aussi découvrir la face cachée de l'islam par le biais de livres :
Blasphémateur !: Traduit de l'arabe par Chawki Freiha
Guerre à l'Occident - Guerre en Occident
Insoumise
Islamectomie !
L'Islam des interdits
L'islamisation de la France
L'islamisme, vrai visage de l'islam
La vie de Mahomet
La voie du musulman de Eldjazaïri. Aboubaker-Djaber
Le Saint Coran (en français)
Musulmans vous nous mentez
Reconquista ou mort de l'Europe : L'enjeu de la guerre islamique

Des versets du coran qui se contredisent, lequel choisir ?
Je pensais avant qu'il y avait eu plusieurs rédacteurs pour le coran comme pour la bible et qu'ils ne s'étaient pas mis d'accord, ce qui explique par exemple qu'il y ait des descriptions du paradis différentes, certaines plus élaborées que d'autres ou même très différentes.
Les spécialistes parlent de la règle d'abrogation. Pour des versets qui se contredisent, il faut retenir le dernier (le plus récent), d'où l'intérêt de lire les versets par ordre chronologique. Mahomet aurait changé le coran selon les circonstances. Exemple: vers la fin de sa vie, Mahomet et ses disciples avaient bu tout le vin qu'ils avaient et il était devenu à l'époque trop difficile de s'en procurer d'où l'interdiction pour ses disciples de boire du vin.
Mais peut-être préférez-vous croire que les versets du coran sont la parole de Dieu et que Dieu s'est trompé plusieurs fois en récitant le coran.

Tant que la plupart des non musulmans français n'auront pas lu le coran ou l'un des livres cités ci-dessus, les musulmans et les dhimmis pourront continuer à abuser les français.
« Tout l'art de la guerre est basé sur la duperie ». Sun Tzu

islam - coran

La Taqiyya (tromperie) : L'islam, ce n'est pas ça ! (ben si) - Pas d'amalgame !
La taqiyya trouve son origine dans la sourate (3,28).
Pour Ahmad Mahmud Karima et selon un manuel de droit arabe consacré au jihad : «... les ulémas (savants) considèrent que la tromperie en temps de guerre est légitime [...] la tromperie est une forme de l'art de la guerre ... »
Pour Ibn al Arabi : « ... dans les hadiths, le mensonge en temps de guerre est bien attesté. En fait, le mensonge est davantage souligné que l'obligation de courage ... »
Pour Ibn al Munir : « ...La guerre est tromperie, la guerre la plus parfaite qu'un saint guerrier puisse faire est une guerre de tromperie et non de confrontation, car la confrontation comporte des risques, tandis que l'on peut obtenir la victoire par la traîtrise et sans risque pour soi ... »
Abu Darda a dit : « ... Sourions à la face de certaines personnes alors que notre cœur les maudit ... »

Mais le plus rusé reste Allah :
Verset 99 – Sont-ils à l’abri du stratagème d’Allah ? Seuls les gens perdus se sentent à l’abri du stratagème d’Allah. Page 177 du saint coran (Albouraq), sourate 7 : Al a raf.
Verset 50 – Ils ourdirent une ruse et Nous ourdîmes une ruse sans qu’ils s’en rendent compte. Page 410 du saint coran (Albouraq), sourate 27 : Les fourmis.
13 – Ceci [le Coran] est certes, une parole décisive [qui tranche entre le vrai et le faux],
14 – et non point une plaisanterie frivole !
15 – Ils se servent d’une ruse,
16 – et Moi aussi Je prépare la ruse.

Page 674 du saint coran (Albouraq), sourate 86 : L’astre nocturne.

Le Dhimmi
Un dhimmi est, suivant le droit musulman, un citoyen non-musulman d'un État musulman, lié à celui-ci par un « pacte » de protection.
Le terme dhimmi s'applique essentiellement aux « gens du Livre » (Ahl al-kitâb), qui, dans le champ de la gouvernance islamique, moyennant l'acquittement d'un impôt de capitation (jizya), d'un impôt foncier (kharâj), d'une certaine incapacité juridique et du respect de certaines obligations discriminantes édictées dans un « pacte » conclu avec les autorités, se voient accorder une liberté de culte restreinte, certains droits ainsi que la garantie de sécurité pour leur personne et leurs biens.

Même en France, il existe beaucoup de dhimmis alors que la France n'est pas encore une république islamique. L'intérêt de certaines personnalités non musulmanes ayant du pouvoir en France de passer ce pacte de dhimmi avec les instances dirigeantes de l'islam est notamment de pouvoir disposer dans des pays du Maghreb (comme le Maroc par exemple) de luxueuses résidences ainsi que de confortables comptes bancaires dans ces pays.

La prière fait partie des cinq piliers de l’islam, qui sont: l’attestation de la foi, la prière, le jeûne, l’aumône et le pèlerinage. En droit musulman, celui qui nie l’obligation de prier est considéré comme apostat et passible de la peine de mort. Et celui qui ne prie pas par paresse est considéré comme un pécheur, et doit être contraint de prier. Puis, s’il refuse, il peut être mis à mort. Cette obligation de prier, sous peine de mort, est confirmée dans le traité de droit d’Ibn Ruchd, le fameux philosophe et juriste dit Averroès (décédé en 1198). Le père de famille peut contraindre les membres de sa famille qui ne s’y conforment pas, et cela s’applique même au mineur à partir de l’âge de dix ans.
Aujourd’hui aussi, les musulmans sont obligés, dans certains pays, d’accomplir les cinq prières et doivent pour cela interrompre toutes leurs activités. Une fatwa demande à l’État de licencier l’employé qui ne prie pas, et permet à son collègue de le tuer.
Selon le droit musulman, les cinq prières quotidiennes que doit accomplir le musulman ne sont valides que si la Fatiha y est récitée. Elle est récitée aussi lors de la conclusion du contrat de mariage, lors des visites des cimetières et à d’autres occasions.
Source : "La Fatiha et la culture de la haine" par Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh

Le butin (sourate 8 du coran, 75 versets)
1 - Ils t'interrogent au sujet du butin. Dis :  « Le butin est à Allah et à Son messager. » Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants. Page 190 du saint coran (Albouraq), sourate 8 : le butin.
7 - (Rappelez-vous), quand Allah vous promettait qu'une des deux bandes sera à vous. Vous désiriez vous emparer de celle qui était sans armes, alors qu'Allah voulait par Ses paroles faire triompher la vérité et anéantir les mécréants jusqu'au dernier. Page 191 du saint coran (Albouraq), sourate 8 : le butin.
12 - Et ton Seigneur révéla aux Anges :  « Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts. Page 191 du saint coran (Albouraq), sourate 8 : le butin.
17 - Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah qui les a tués. Page 192 du saint coran (Albouraq), sourate 8 : le butin.

La promesse de butin est le fondement de l'islam. Avant d'attaquer les caravanes afin de s'emparer de leur richesse, le développement de l'islam était au point mort. C'est attirés par la promesse de s'emparer des richesses, des femmes et des enfants des ennemis (qu'on pourra utiliser ou vendre comme esclaves ou contre rançons) que de nombreux arabes décidèrent de suivre Mahomet.
Émigrés à Médine, Mahomet et ses fidèles vivent dans une extrême pauvreté et pour s'extraire de la misère, Mahomet a recours au brigandage. A partir d'août 623, il monte des expéditions, six échouent mais en janvier 624 à Nakhla au sud de la Mekke, une petite bande de musulmans attaque une caravane de quatre hommes et s'empare du butin (tuant un homme au passage). C'est le début des pillages au nom de l'islam et les butins font grossir les rangs des fidèles. Mahomet se montre de plus en plus impitoyable, massacrant tous ceux qui lui résistent.
La bataille de Badr (17 mars 624) permet à Mahomet d'exiger des rançons pour les 70 captifs qu'il a épargné.
L’assassinat d'Asmaa bint Marwân, une femme poète qui s'était moquée des musulmans et de leur chef. Elle est éventrée dans sa maison de nuit alors qu'elle dort au milieu de ses enfants.
Entre 600 et 900 juifs de la tribu des Banû Quraza seront exécutés en mars 627 (dont des garçonnets à peine pubères jusqu'aux vieillards) sur la place du marché devant la population, les femmes et les enfants étant vendus comme esclaves.
Voir ici le CV du prophète de l'islam.

Aujourd'hui encore de nombreux musulmans  (comme la bande de Boko Haram au Nigeria) rêvent de s'emparer de richesses, de femmes et de filles et de couper la tête d'hommes et d'enfants.

Mais l'islam n'a pas besoin de voler les richesses des non-musulmans et revendre leurs femmes et enfants comme esclaves (même si ça se fait toujours parce que de nombreux musulmans veulent s'emparer des belles femmes et des jeunes filles des mécréants et de leurs richesses), l'islam dispose pour se développer de l'argent des pays arabes producteur de pétrole, la zakât et également la taxe sur les produits halal.

Exemple de conversion à l'islam avec l'empire ottoman :
L’Empire ottoman est organisé selon le système des millets. De la Bosnie au fin fond de l’Anatolie en passant par les Pomaques, de nombreux chrétiens pauvres (Slaves, Grecs, Arméniens, etc.) ainsi que des Juifs et des Roms se convertissent à l’islam pour ne plus payer le haraç (double imposition sur les non-musulmans) et ne plus subir la παιδομάζωμα / pédomazoma, ou devchirmé (enlèvement des enfants) pour les Yeni-çeri (janissaires : « nouvelles troupes », instituées au XIVe siècle par le sultan Orhan). Source : Wikipedia.

Les différentes mouvances de l'islam
Dieu n'a pas été très clément avec le prophète de l'islam. Ses victoires, il ne les doit qu'à son intelligence (sa ruse), à la force de son épée et de ses discours fanatiques qui a réussi à convaincre ses disciples de faire la guerre pour lui (et l'espoir de butin).
Malgré au moins 12 épouses, le prophète n'a eu que des filles (ses deux fils sont morts au berceau), il y a donc eu une lutte âpre pour le pouvoir après la mort de celui-ci, ce qui a donné lieu à différentes mouvances de l'islam :
Les sunnites ou gens de la sunna.
Les shiites (ou chiites) qui ne reconnaissent de légitimité qu'à la lignée d'Ali (l'oncle de Mahomet).
Les khâridjites (qui n'ont pas accepté l'arbitrage proposé par Mu'âwiya entre les sunnites et les shiites) et qui veulent un islam pur (ils sont peu nombreux et considérés comme des extrémistes).
Le salafisme est un mouvement sunnite revendiquant un retour à l'islam des origines, qui serait donc fondé essentiellement sur le Coran et la Sunna. Leur mouvement est donc proche des khâridjites.

Le Jihâd
Jihad
L'objectif principal du jihâd est d'affronter les mécréants et les belligérants. Il est une obligation à caractère collectif ; lorsqu'il est accompli par une partie de la communauté, le reste en est dispensé.
Le mérite du jihâd et de la mort en martyr pour la Cause de Dieu est vanté dans les annonces divines véridiques et dans les hadîts authentiques du Prophète qui font du jihâd l'une des plus grandes actions qui rapprochent de Dieu (qurba) et l'une des meilleures œuvres de dévotion.
Se préparer au jihâd consiste à mettre en œuvre les causes secondes nécessaires et s'équiper de toutes sortes d'armes. La préparation au jihâd est une obligation au même titre que le jihâd lui-même, sauf qu'elle est antérieure.
Il est également du devoir des musulmans de s'investir dans l'industrie de l'armement, dussent-ils pour cela renoncer à tout ce qui est superflu en matière de nourriture, d'habillement et de logement. Ainsi ils pourront s'acquitter de l'obligation du jihâd de la meilleure façon, sinon ils seront tous coupables et s'exposeront au châtiment de Dieu aussi bien ici-bas que dans l'autre monde.
Le jihâd légal réalise deux belles choses, à savoir la victoire ou le martyre.
"La voie du Musulman" du Sheik Abû Bakr Al-Jazâ'irî
Le livre fait 551 pages, c'est le livre le plus acheté par les musulmans après le coran et vous pouvez le commander sur Amazon, il est livré généralement en moins de 4 jours. Les non-musulmans risquent d'être choqués par certains textes mais personnellement je n'ai pas été surpris parce que j'y ai lu.


La famille Merah part faire le djihad en Syrie grâce aux alloc
La famille de l'homme qui a tué nos 3 camarades parachutistes part faire le djihad grâce aux allocations familiales.C'est inacceptable! Partagez cette Vidéo que la France et les Français sachent ce qu'il se passe réellement dans notre pays. C'est une honte!
Posted by Parachutiste Francais on vendredi 30 mai 2014

Le ministère de l'Intérieur nous confirme avoir été alerté au sujet de ce livre "salafiste aux propos radicaux". Mais bien que la polémique intervienne en plein plan anti-djihad, les services de Bernard Cazeneuve assurent qu'ils ne peuvent rien faire. "On ne peut pas interdire des livres dès qu'ils sont choquants. S’il n'y a pas d'appel à la haine ou d'apologie au terrorisme, on ne peut pas l'interdire. Ce n'est pas un délit de prôner le djihad, ce n'est pénalement pas répréhensible", affirme-t-on cabinet du ministre, tout en assurant mener "une expertise juridique" pour s'en assurer. Et le ministère des Cultes de tempérer la polémique, en rappelant que ce genre de contenus n'est pas l'apanage d'ouvrages islamiques : "Si l'on prend la Bible, c'est pareil, il y a également des passages choquants et pourtant, on ne va pas l'interdire". Source.

Ma réponse à Bernard Cazeneuve qui ne voit aucun délit à prôner le djihad : Contrairement au coran, la bible n'est pas un livre raciste qui appelle au meurtre de tous ceux qui ne sont pas musulmans. Concernant "La voie du Musulman" du Sheik Abû Bakr Al-Jazâ'irî, si on interdit ce livre, alors il faut également interdire la vente du coran et même la pratique de l'islam.
Rappelons que les socialistes sont à l'origine du racisme, du fascisme et même du nazisme.

Dans les pays des mécréants (dar al-Kufr), les musulmans peuvent par exemple infiltrer les forces de police et de l'armée afin d'acquérir compétences et armement pour se préparer au combat décisif.
Il n'y aura de repos que lorsque la terre appartiendra à Allah seul.

« Celui qui meurt sans avoir jamais combattu ni avoir jamais songé à combattre, meurt en étant atteint d'un des traits de l'hypocrisie. » (Muslim)

Ils (les occidentaux) ont des pratiques inacceptables comme la démocratie, l'égalité des femmes et des hommes, la photographie, l'alcool, la permissivité, le prêt d'argent avec intérêts. Ceci est suffisant pour apporter la preuve que les occidentaux ont déclaré la guerre à Allah, à son messager et aux musulmans.



Le recteur de la Grande Mosquée de Paris (Dalil Boubakeur) a justifié les attentats en déclarant :
«L’amour pour le Prophète constitue un acte de foi pour les musulmans, dit-il. Nous n’accepterons jamais que son nom ou sa personne soit l’objet d’insulte.» L’assistance l’applaudit chaudement lorsqu’il plaide pour que «le droit à la liberté d’expression» s’accompagne du «respect des religions». Le recteur de la Grande Mosquée enfonce encore le clou. «Celui qui ne défend pas la dignité du Prophète n’a aucune dignité», lance-t-il. Source : Libération
A la base, si t'as peur d'un dessin, ce n'est pas d'un dieu dont tu as besoin, mais d'un psy.

Notez que les écrits les plus violents de l'islam sont rarement traduits et qu'il est très rare qu'un musulman fasse des confidences à un mécréant. Je pense pour ma part que cette idéologie n'a aucune limite comme par exemple découper des enfants encore vivants.

Depuis 2015 je me considère comme un islamologue, j'ai étudié notamment le coran et les hadiths mais l'Islam n'est pas la seule religion que j'étudie.

Le coran
En 2014 un jeune ami musulman et collègue de travail m'a affirmé qu'une guerre entre musulmans et non-musulmans était inévitable même s'il le regrette beaucoup parce qu'il m'aime bien et qu'il ne veut pas de cette guerre. Je lui ai dit que cette guerre pouvait être évitée mais il ne m'a pas crût.
J'ai décidé d'acheter le coran et de le lire attentivement pour voir si ça parlait d'amour et de paix ou d'incitation à la guerre et au meurtre. Malheureusement le coran ne parlait pas d'amour et de paix.
J'ai alors étudié la vie de Mahomet et cela ne m'a pas rassuré non plus. J'ai alors écouté ce que disaient les musulmans et les ex-musulmans et cela a confirmé mes craintes.
J'ai acheté la bible et j'ai lu les 5 premiers livres (la thora). Ce sont les premiers livres de la bible que les musulmans appellent Le livre qui est la source des 3 grandes religions monothéistes. Je n'ai rien lu qui parlait d'amour et de paix mais cela parle de meurtre par centaines et par milliers.
J'ai aussi un ami musulman tunisien un peu plus vieux que moi avec lequel j'ai beaucoup discuté mais je dois dire qu'il est très modéré et qu'il ne croit même plus au paradis des musulmans.
Pour finir, je me suis dit qu'on devait organiser un grand débat public avec tous les intéressés : musulmans modérés, extrémistes, ex-musulmans et défenseurs de la laïcité et de la démocratie et voir ce qu'il en sortirait.
J'ai aussi sorti un livre que j'ai appelé "érologie" pour inciter les hommes à vouloir l'amour et la paix plutôt que la haine et la guerre. Je continuerai à défendre cette idée que nous ne sommes pas sur terre pour s'entretuer mais pour nous aimer.
Peace and Love
Thierry CUMPS


Ce blog parle de démocratie française et ce qui m'a choqué dans le coran (la parole du dieu des musulmans), c'est l'incitation au meurtre des non-musulmans et le fait qu'on autorise les hommes à punir leurs femmes.


Alain Finkielkraut "la peur de l'islam, c'est la moindre des choses"

Le fait que 27% des jeunes français soutiennent l’État Islamique (ICM) doit rester dans ton esprit un détail. 
Mieux vaut une décapitation qu'un amalgame. Laurent Obertone - La France Big Brother.


Majid Oukacha / [#5] Le Coran PAR les nuls ?



Sami Hossam - Le Coran Expliqué Aux Mécréants ( version courte )


Le Coran expliqué aux mécréants
Une conférence de Sami Hossam enregistré le 16 janvier 2014 au Centre humaniste de Montréal

http://livre.fnac.com/a2439896/Collectif-Le-saint-Coran#ficheResume
Je propose que les députés, les sénateurs et les membres du gouvernement achètent le coran (tant qu'il est en vente libre). "Le saint coran", édition Albouraq, 4,70 euros à la FNAC.

Pour ceux qui ne veulent pas acheter le coran, vous pouvez le lire en ligne ici : www.coran-en-ligne.com/coran-en-francais.html et également traduit en plusieurs langues sur www.altafsir.com ou encore le télécharger en PDF ici.
Comme l'a affirmé Michel Onfray, un homme politique qui n’a pas lu le Coran n’a pas le droit d’avancer que l’islam serait "compatible".
Heureusement, j'ai lu le coran pour vous du début à la fin. Et je l'ai même relu et fais des annotations. Je conserve mon coran (traduction de référence) avec moi afin de pouvoir en parler avec qui voudra. Et je suis prêt à en discuter avec des musulmans et des non-musulmans.

Saviez-vous que Mahomet n'a pas eu plus de 150 adeptes en 12 ans de prêche. C'est ce qu'on appelle "prêcher dans le désert".

Il est recommandé de réciter le coran avec recueillement et méditation. Le musulman fervent pleure à sa lecture ou s'efforce de pleurer si les larmes se font rares. Le prophète dit : « Pleurez en récitant le coran ; si vous ne le pouvez, simulez des pleurs. » (Ibn Mâjah).
On récite le coran avec une voix mélodieuse. Le prophète dit : « Embellissez la récitation du coran par vos voix ; Celui qui ne chante pas le coran n'est pas des nôtres » ; « Dieu n'aime rien autant qu'entendre un prophète doué d'une belle voix chanter le coran à voix haute. » (Al-Bukhâri et Muslim).

Si le coran était la parole de Dieu, cette parole devrait être claire et non sujette à l'interprétation !

Or, s'il n'existe aujourd'hui qu'un seul coran et qu'un seul prophète de l'islam, vous entendrez de la part des imams et des musulmans plusieurs façons de parler de l'islam, plusieurs interprétations du coran.

Allez-vous vous contentez de n'écouter qu'un seul musulman, qu'un seul imam ?
N'allez-vous pas décider de lire le coran, de lire la vie du prophète de l'islam ainsi que la parole des représentants les plus importants de cette communauté religieuse ?
C'est ce que j'ai fait. Et c'est ce que vous devez faire si vous voulez vraiment connaitre cette religion.


Les numéros des versets précèdent les phrases. Maintenant pleurez et chantez les versets suivants :

98 - « Quiconque est ennemi d’Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël… [Allah sera son ennemi] car Allah est l’ennemi des infidèles ». Page 32 du saint coran (Albouraq), sourate 2 : la vache.

191 - Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. Page 47 du saint coran (Albouraq), sourate 2 : la vache.

193 - Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. Page 47 du saint coran (Albouraq), sourate 2 : la vache.

56 – Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes, puissant et Sage ! Page 104 du saint coran (Albouraq), sourate 4 : les femmes.

84 – Combats donc dans le sentier d’Allah, tu n’es responsable que de toi-même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition. Page 108 du saint coran (Albouraq), sourate 4 : les femmes.

89 - Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur. Page 108-109 du saint coran (Albouraq), sourate 4 : les femmes.

95 - Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense. Page 110 du saint coran (Albouraq), sourate 4 : les femmes.

33 – La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. Page 128 du saint coran (Albouraq), sourate 5 : la table servie.

38 – Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage. Page 128 du saint coran (Albouraq), sourate 5 : la table servie.


17 - Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre) , ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part! Allah est Audient et Omniscient. Page 192 du saint coran (Albouraq), sourate 8 : Le butin. 
 
5 - Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakât, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. Page 201 du saint coran (Albouraq), sourate 9 : le désaveu ou le repentir.

29 – Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier. Page 204 du saint coran (Albouraq), sourate 9 : le repentir.

2 – La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. Page 375 du saint coran (Albouraq), sourate 24 : la lumière.

52 – N’obéis donc pas aux infidèles ; et avec ceci (le Coran), lutte contre eux vigoureusement. Page 390 du saint coran (Albouraq), sourate 25 : le discernement.

16 – Le jour où Nous userons de la plus grande violence et Nous Nous vengerons. Page 538 du saint coran (Albouraq), sourate 44 : La fumée.

4 – Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions.

35 – Ne faiblissez donc pas et n’appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts, qu’Allah est avec vous, et qu’Il ne vous frustrera jamais [du mérite] de vos œuvres. Page 553 du saint coran (Albouraq), sourate 47 : Muhammad.

16 – Dis à ceux des Bédouins qui restèrent en arrière : « vous serez bientôt appelés contre des gens d’une force redoutable. Vous les combattrez à moins qu’ils n’embrassent l’Islam, si vous obéissez, Allah vous donnera une belle récompense, et si vous vous détournez comme vous vous êtes détournés auparavant, il vous châtiera d’un châtiment douloureux ». 557 du saint coran (Albouraq), sourate 48 : la victoire éclatante.

7 – A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre ; et Allah est Puissant et Sage. Page 555 du saint coran (Albouraq), sourate 48 : la victoire éclatante.

5 – Ceux qui s’opposent à Allah et à Son messager seront culbutés comme furent culbutés leurs devanciers. Nous avons déjà fait descendre des preuves explicites, et les mécréants auront un châtiment avilissant. Page 597-598 du saint coran (Albouraq), sourate 58 : La discussion.


4 - Si vous avez des doutes à propos (de la période d'attente) de vos femmes qui n'espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n'ont pas encore de règles. Page 617-618 du saint coran (Albouraq), sourate 65 : Le divorce. Ce qui peut inclure des enfants ou des filles pas encore pubères (autorisation de la pédophilie).

223 - Vos épouses sont pour vous un champ de labour ; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et œuvrez pour vous-mêmes à l’avance. Page 53 du saint coran (Albouraq), sourate 2 : La vache.

15 – Celles de vos femmes qui forniquent, faites témoigner à leur encontre quatre d’entre vous. S’ils témoignent, alors confinez ces femmes dans vos maisons jusqu’à ce que la mort les rappelle ou qu’Allah décrète un autre ordre à leur égard. Page 97 du saint coran (Albouraq), sourate 4 : Les femmes.

34 – Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quand à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Page 100 du saint coran (Albouraq), sourate 4 : Les femmes. 

Le Prophète a dit : « L'homme est le pasteur des gens de sa maison et on lui demandera compte de son troupeau. » (Al-Bukhâri et Muslim).
Les femmes et les enfants d'un musulman sont donc un troupeau.

Un homme demanda au Prophète : « Ô Envoyé de Dieu, quels droits nos femmes ont-elles sur nous ? » Il répondit : « Que tu la nourrisses quand tu te nourris, que tu lui achètes des habits quand tu en achètes pour toi, que tu ne la frappes pas au visage, que tu ne la vilipendes pas et que tu désertes seulement sa couche (et non ton foyer lorsqu'elle refuse d'obéir). »
Le Prophète dit également : « Recommandez-vous la bienfaisance à l'égard des femmes, car elles sont vos captives » (Al-Bukhâri et Muslim).
Les femmes musulmanes sont donc les esclaves de leurs maris qui peuvent les frapper partout sauf au visage.
Il est également possible de les tuer mais la méthode n'est pas précisée dans le coran.

Al-Tunisi s’adresse aux musulmans en France, les appelle à combattre les ennemis d’Allah et à imiter les attaques terroristes commises en Europe. « Je les appelle à suivre la méthode des frères qui ont exécuté des opérations en Europe… Ne cherchez pas de cibles spécifiques. Tuez n’importe qui. Tous les kuffar là-bas sont des cibles. » Al-Tunisi prévient en outre les incroyants en France que l’EI s’approche de la France (après s’être établi en Libye) : « Bientôt, avec la permission d’Allah, vous verrez la bannière ‘la ilaha illallah‘ flotter sur le Palais de l’Elysée. L’État islamique est proche maintenant. Entre vous et nous, il y a la mer… Nous progressons vers vous. Et si Dieu le veut, nous vendrons vos femmes et enfants sur les marchés de l’État islamique. » Source.


Pour se convertir à l'islam, il suffit de prononcer la formule suivante en langue arabe: "Ach-hadou an-la ilaha illa Allah, wa ach-hadou anna Mouhammadan-Rassoulollah". Ce qui signifie: "J'atteste qu'il n'y a pas de divinités sinon Dieu (Allah) et que Mohammad est son messager."
Mais un musulman ne peut renoncer à sa religion sans être puni de la peine de mort (apostasie).
Pour se marier à un musulman(e), il faut obligatoirement être musulman (d'où conversion à l'islam).

Comment un musulman pourrait-il tolérer qu'un non musulman croit en un autre dieu qu'Allah ou bien simplement qu'une ne personne ne croit pas en Allah.

Je regarde les insultes et les messages de haine dans les commentaires des musulmans vis-à-vis des juifs sur Facebook et je ne vois là aucun respect des autres religions ou même de la démocratie occidentale.

Pour exemple, je vous invite à lire les commentaires à propos de cette petite vidéo mis en ligne par Israël. C'est intéressant de voir comment la haine du juif et de tous ceux qui ne sont pas musulman ressort vite chez les musulmans.


Les dérapages haineux des musulmans relevés sur la page https://www.facebook.com/IsraelenFrance?fref=ts



Cette jeune musulmane regrette qu'Hitler n'ait pas exterminé tous les juifs








L’islam et la volonté d’éliminer toutes autres religions de la terre (et surtout les juifs)

We hate jews more than we love our children !
Nous haïssons les juifs plus que nous aimons nos enfants !


For the slaughter of infidels
Pour l'abattage des infidèles

30 - Les Juifs disent : "Uzayr est fils d'Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d'Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ? Page 205 du saint coran (Albouraq), sourate 9 : Le repentir. 

Hadith 8 - L'intégrité du musulman : Il m'a été ordonné de combattre les hommes jusqu'à ce qu'ils attestent qu'il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah et que Muhammed est Son messager, qu'ils accomplissent la prière et qu'ils s'acquittent de l’aumône légale. S'ils le font, ils auront préservé leur vie et sauvegardé leurs biens à moins qu'ils n'enfreignent les lois de l'Islam. Mais c'est à Allah qu'ils auront à rendre des comptes. Rapporté par Al Bukhâri et Muslim.

191 - Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. Page 47 du saint coran (Albouraq), sourate 2 : la vache.

193 - Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. Page 47 du saint coran (Albouraq), sourate 2 : la vache.


« L’heure du jugement n’arrivera pas tant que vous n’aurez pas combattu les juifs et à tel point que la pierre, derrière laquelle s’abritera un juif, dira : Musulman, voilà un juif derrière moi, tue-le. » Bukhari, sahîh 56, chap. 94, tome 2, page 322.

Mohammed Amin al-Husseini (Jérusalem, 4 juillet 1895 - Beyrouth, 5 juillet 1974), également connu en tant qu'Hadj Amin al-Husseini, ou encore en tant que Grand Mufti de Jérusalem était un chef religieux et nationaliste en Palestine mandataire. Source Wikipedia

« Levez-vous ô fils d’Arabie, combattez pour vos droits sacrés ! Massacrez les juifs partout où vous les trouvez ; leur sang répandu plaît à Allah, à notre histoire et à notre religion. Cela sauvera notre honneur. » Mohammed Amin al-Husseini.


Alors qu’en 1941, Hitler (parti national-socialiste des travailleurs allemands) se serait contenté d’une déportation des juifs hors du Reich, le Grand Mufti de Jérusalem - Mohammed Amin al-Husseini - (leader de l’islam à l’époque et ami d’Hitler) insiste sur leur extermination :  « J’ai demandé à Hitler (lors de leur rencontre du 28 novembre 1941) qu’il me donne son engagement explicite pour nous permettre de résoudre le problème juif d’une façon conforme à nos aspirations nationales et raciales et correspondant aux méthodes scientifiques inventées par l’Allemagne dans son traitement des juifs. »

« Les nazis sont les meilleurs amis de l'islam. » Yasser Arafat (1943)


Le prophète de l'islam : le bon modèle à suivre pour tous les musulmans
« Vous avez dans le Messager de Dieu un excellent modèle pour quiconque espère en Dieu et au jour dernier » (33 - Les Coalisés : 31 ). 
L'amour du Messager est une obligation divine incombant à tous les fidèles ; le Prophète a dit : « Aucun de vous ne sera un (parfait) croyant à moins qu'il n'ait pour moi plus d'affection qu'il n'en a pour son père, ses enfants et pour tout le reste du genre humain. » (-Al-Bukhàrî et Muslim).

Adorer un inconnu, mort depuis longtemps, qui a massacré et fait massacré des centaines d'êtres humains (dont de nombreuses femmes et enfants), qui a couché avec de nombreuses femmes et esclaves (dont certaines très jeunes), c'est cela le bon modèle à suivre pour tous les musulmans. Pas étonnant alors qu'Hitler soit également un bon modèle à suivre pour les musulmans.

Si Hitler est l'un des personnages préférés des musulmans, c'est parce qu'il a tué un grand nombre de juifs tout comme l'a fait le prophète de l'islam (le bon modèle à suivre pour tous les musulmans).
Le Prophète a tué les hommes de la tribu juive Bani Quraiza (quelques 600 à 800 d'eux) et a distribué leurs femmes, enfants et propriété parmi les musulmans. Tous les autres juifs de Medina ont été exilés. Bukhari 5:59:362
L’invasion de Banu Qurayza, aussi connue comme le massacre de Banu Qurayza, se déroula dans le Dhul Qa‘dah en février et mars 627 ap. J.-C. (5 AH). Le prophète islamique Mahomet assiégea les Banu Qurayza pendant 25 jours jusqu’à ce qu’ils se rendent. Un de compagnons de Mahomet décida que « les hommes soient tués, les possessions partagées, et les femmes et les enfants pris comme captifs ». Mahomet approuva la décision, la qualifiant de similaire du jugement de Dieu, à la suite de laquelle tous les individus mâles de la tribu qui ont atteint l’âge de puberté furent décapités. Source Wikipedia



 Ne nous voilons pas les yeux, le Djihad est en France


Djihad littéraire à l'Institut du Monde Arabe

Quand j'étais jeune, hormis en cours d'histoire (Charles Martel arrête les arabes à Poitiers en 732), je n'avais jamais entendu parler des musulmans et des mosquées. Dans mon école militaire, je côtoyais des français d'origine africaine mais il n'y avait aucun musulman.

L'islam s'est développé à vitesse grand V ces dernières années et les attentats islamiques en France ont remplacé les attentats commis par l'extrême gauche/communiste comme "Action directe".
Aux Philippines (pays de mon épouse), les attentats (et prises d'otages) sont majoritairement commis par les muslims (les musulmans) et beaucoup plus rarement par les NPA (New People Army / communistes).

La charia codifie à la fois les aspects publics et privés de la vie d’un musulman, ainsi que les interactions sociétales. Les musulmans considèrent cet ensemble de normes comme l’émanation de la volonté de Dieu (Shar'). Source Wikipedia.

Incompatibilités entre droit musulman et droit européen
La Cour européenne des droits de l'homme, dans un arrêt du 31 juillet 2001 Refah Partisi c. Turquie, fait observer l’incompatibilité du régime démocratique avec les règles de la charia.
« À l’instar de la Cour constitutionnelle, la Cour reconnaît que la charia, reflétant fidèlement les dogmes et les règles divines édictées par la religion, présente un caractère stable et invariable. Lui sont étrangers des principes tels que le pluralisme dans la participation politique ou l’évolution incessante des libertés publiques. La Cour relève que, lues conjointement, les déclarations en question qui contiennent des références explicites à l’instauration de la charia sont difficilement compatibles avec les principes fondamentaux de la démocratie, tels qu’ils résultent de la Convention, comprise comme un tout. Il est difficile à la fois de se déclarer respectueux de la démocratie et des droits de l’Homme, et de soutenir un régime fondé sur la charia, qui se démarque nettement des valeurs de la Convention, notamment eu égard à ses règles de droit pénal et de procédure pénale, à la place qu’il réserve aux femmes dans l’ordre juridique, et à son intervention dans tous les domaines de la vie privée et publique conformément aux normes religieuses. »
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Charia

Territorialité de la Loi islamique
Pour la majorité des juristes, la charia ne peut être appliquée que dans les pays d’islam (Dar al-Islam). De plus, le droit pénal qui en découle est applicable à tous les auteurs d'infraction quelle que soit leur religion. Seule l’école hanafite restreint son application aux musulmans et aux gens du Livre, ou aux dhimmis, mais pas aux étrangers de passage. Ces derniers ne peuvent être condamnés pour certaines infractions contre les particuliers ou contre le droit divin.
Les pays dont la législation s’inspire plus ou moins fortement de la charia sont les suivants : l’Arabie saoudite, le Koweït, le Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Qatar, Oman, le Yémen, l’Iran, le Pakistan,le Maroc, l’Afghanistan, la Libye, la Malaisie et l'Indonésie. De plus, la charia a été introduite dans la législation de certains pays au cours du XXe siècle : le Soudan, l'Égypte (en tant que « source du droit »), et quelques États du nord du Nigeria, et la Somalie. Le mariage civil n'existant pas en Israël, les musulmans de ce pays sont soumis au Droit musulman en ce qui concerne le statut personnel. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Charia


Un musulman en France va-t-il obéir à des lois faites par des hommes (qui plus est des mécréants, c'est-à-dire des infidèles) ou obéir aux lois d'Allah telles qu'elles sont écrites dans le coran ?
Le coran est tout à la fois un code civil, un code pénal et un livre religieux. Les versets contenus dans le coran sont la parole de Dieu transmise par l'ange Gabriel au prophète Mahomet. A moins de ne pas être un musulman sincère et croyant, comment ne pas obéir aux commandements contenus dans le coran ?
Qu'il y ait des musulmans en France qui passent à l'acte en attaquant par exemple ceux qui ont offensé le prophète (en le caricaturant) ne me surprend pas.
La plupart des musulmans sont très religieux et il y en a beaucoup (surtout parmi les jeunes musulmans) qui rêvent de faire le Djihad et s'ils ne peuvent pas le faire au sein de l’État islamique, ils le feront chez nous en France.
29 – Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier. Page 204 du saint coran (Albouraq), sourate 9 : le repentir.
95 - Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense. Page 110 du saint coran (Albouraq), sourate 4 : les femmes.
Un combattant a pour Allah plus de mérite qu'un non-combattant. A lui le paradis auprès de 72 vierges. De quoi inciter pas mal de jeunes musulmans à tuer au nom d'Allah.

Les lois d'Allah étant incompatibles avec une démocratie républicaine, il faut que les musulmans constituent des partis politiques comme ils ont fait dans d'autres pays (comme les frères musulmans) afin de prendre le pouvoir en France.
Ceci étant dit, certains musulmans ne veulent pas d'une république islamique en France, même si c'est en contradiction avec les versets même du coran qui prônent la conquête du pouvoir par l'islam.
Je pense que tout cela mérite un débat avec tous les intéressés.


Nous sommes dans une dictature qui ne dit pas son nom


Discours de René Marchand aux assises de la liberté d’expression (mars 2015)

Si on continue à faire de l'Islam un sujet tabou en refusant d'en parler, on fait alors le jeu des islamistes et les attentats en France et en Europe ne vont faire que se multiplier. Pour moi, ceux qui veulent empêcher un débat public en France sur l'Islam doivent être considérés comme des complices des attentats commis en France au nom d'Allah.
Que tous ceux qui veulent connaitre la vérité sur le livre saint des musulmans achètent le coran traduit en Français ou se rendent ici pour le lire : www.coran-en-ligne.com/coran-en-francais.html

Je propose que les députés, les sénateurs et les membres du gouvernement achètent le coran (tant qu'il est en vente libre). "Le saint coran", édition Albouraq, 4,70 euros à la FNAC.


Saviez-vous que depuis les derniers attentats en France commis au nom d'Allah, vous êtes de plus en plus nombreux à acheter le coran pour comprendre pourquoi ces jeunes musulmans ont commis de tels actes. Et vous avez parfaitement raison. Depuis que j'ai lu et relu le coran, je comprend mieux pourquoi nous devons craindre ce genre d'attaques. Avec la politique actuelle, on n'est pas à l’abri de nouveaux attentats. Manuel Valls (celui qui n'a que le mot haine à la bouche) le dit lui-même : « Les jeunes Français doivent s’habituer à vivre durablement avec la menace d’attentats. » Propos tenus par notre Premier ministre devant des élèves du lycée agricole de Bougainville à Brie-Comte-Robert, le vendredi 23 janvier 2015 selon Le Figaro.

Je dois dire que si j'avais été l'auteur d'un tel livre, je serais actuellement en prison pour au minimum : apologie du terrorisme, incitation à la haine et au meurtre. Il suffit d'en lire quelques versets pour en être convaincu.

Saviez-vous qu'Alain Juppé a osé dire que le coran était illisible.
Depuis ces malheureuses paroles prononcées en public, il craint être victime d'une fatwa.
Qui sera le prochain homme politique assez courageux ou inconscient pour oser critiquer le coran ?

Ce fameux Islam "modéré" (Jean-François Revel) - Source
Le plus épais de ces mensonges consiste, de la part des musulmans, à justifier l'islamo-terroriste en attribuant à l'Amérique une hostilité ancienne et générale à leur encontre. Or, dans le passé lointain ou proche, les États-Unis ont sans comparaison possible beaucoup moins nui aux pays musulmans que le Royaume-Uni, la France ou la Russie. Ces puissances européennes les ont souvent conquis, occupés, voire opprimés pendant des dizaines d'années et parfois plus d'un siècle. Les Américains n'ont en revanche jamais colonisé de pays musulman. Ils ne sont pas davantage hostiles à l'Islam en tant que tel aujourd'hui. Tout au contraire, leurs interventions en Somalie, en Bosnie, au Kosovo, de même que leurs pressions sur le gouvernement macédonien ont eu ou ont pour objet de défendre des minorités islamiques. J'ai rappelé plus haut qu'ils ne sont pas non plus la cause historique de l'émergence d'Israël, due à l'antisémitisme des Européens. La coalition de vingt-huit pays à laquelle ils ont fourni l'essentiel de sa force militaire contre l'armée irakienne en 1991 ne visait pas Saddam Hussein en tant que musulman, elle le visait en tant qu'agresseur. Cette coalition fut d'ailleurs formée à la demande de l'Arabie Séoudite, inquiète de la menace que représentait pour elle et pour tous les émirats le dictateur de Bagdad. On peut donc souligner qu'en l’occurrence les États-Unis et leurs alliés ont défendu, là encore, un petit pays musulman, puisque l'Irak est en théorie laïc et puisque Saddam massacre volontiers à l'arme chimique les chiites du sud de son pays et les Kurdes du nord, eux aussi musulmans. Il est donc curieux que les musulmans américanophobes ne voient aucun inconvénient à ce que l'Irak, dont la population est majoritairement musulmane, attaque d'autres musulmans, l'Iran d'abord en 1981, puis le Koweït en 1990, selon les procédés de l'impérialisme belliciste le plus primitif. Aussi bien, en Algérie, depuis 1990, ce sont des musulmans qui massacrent d'autres musulmans. Combien il est étrange que les prétendus défenseurs des peuples musulmans n'en soient nullement scandalisés !
Les musulmans pourraient aussi éventuellement se rappeler qu'en 1956 ce sont les États-Unis qui ont arrêté l'offensive militaire anglo-franco-israélienne contre l'Egypte, dite "expédition de Suez".
Un deuxième mensonge a été cultivé après le 11 septembre 2001, c'est le mythe d'un islam tolérant et modéré. Ce mythe est partagé en deux volets. Le premier relève de l'histoire des religions et de l'exégèse des textes sacrés. C'est l'affirmation selon laquelle le Coran enseignerait la tolérance et ne contiendrait aucun verset autorisant la violence l'usage de la violence contre les non-musulmans ou contre les apostats. Malheureusement, cette légende lénifiante ne résiste pas au plus sommaire examen du Livre saint de l'islam, qui fourmille, au contraire, de passages faisant obligation aux croyants d'exterminer les infidèles. Dans les discussions à ce sujet, ravivées de plus belle après les attentats, de nombreux commentateurs rappelèrent cette vérité, en citant force versets l'illustrant et la démontrant sans contestation possible. Je citerai, entre autres, le livre de Jacques Rollet, Religion et Politique (1) ou encore l'article de Ibn Warraq, "L'Islam, une idéologie totalitaire" (2). Ibn Warraq est un Indo-Pakistanais, auteur d'un livre retentissant intitulé Pourquoi je ne suis pas musulman (3). Depuis la publication de son livre, il doit vivre caché (comme, depuis 1989, Salman Rushdie, l'auteur des Versets sataniques, ou la Bangladaise Taslima Nasreen, qui osa protester, en 1993, contre la condition des femmes en pays d'islam). Repéré, Ibn Warraq se ferait abattre par ses infiniments tolérants ex-coreligionnaires. Il transcrit un chapelet édifiant de sourates coraniques, par exemple celle-ci (sourate IV, verset 76): "Tuez les idolâtres partout ou vous les trouverez." C'est d'ailleurs le pieux devoir que n'ont pas manqué d'accomplir les bons musulmans barbus qui, le dimanche 28 octobre 2001, à Bahawalpur, au Pakistan, firent irruption avec des mitraillettes dans un temple protestant où se déroulait l'office, tuèrent le pasteur et seize fidèles (quatre enfants, sept femmes et cinq hommes) auxquels s'ajoutèrent plusieurs dizaines de blessés graes, dont une fillette de deux ans. Il y'a, noyés parmis cent quarante millions de musulmans, environ deux milions de chrétiens pakistanais, catholiques ou protestants, qui ne peuvent évidemment être, ni de près ni de loin, fautifs des méfaits que les fous d'Allah imputent à l'Occident. C'est donc bien et uniquement en qualité d'infidèles que ces victimes innocentes ont été assassinées. D'ailleurs, Ben Laden venait de lancer le mot d'ordre: "Tuez les chrétiens ! " Il a été entendu. Peu après, il a tourné sa prunelle meurtrière contre Kofi Annan, le secrétaire général de l'ONU, qualifié par lui de "criminel". A propos de "victimes innocentes", il ne m'est pas revenu que la gauche européenne ait versé beaucoup de pleurs sur ces chrétiens pakistanais.
Ce qui dicte la vision du monde des musulmans, c'est que l'humanité entière doit respecter les impératifs de leur religion, alors qu'ils ne doivent eux-mêmes aucun respect aux religions des autres, puisqu'ils deviendraient alors des renégats méritant l'exécution immédiate. La "tolérance" musulmane est à sens unique. Elle est celle que les musulmans exigent pour eux seuls et qu'ils ne déploient jamais envers les autres. Soucieux de se montrer tolérant, le pape a autorisé, encouragé même, l'édification d'une mosquée à Rome, ville où est enterré Saint Pierre. Mais il ne saurait être question de construire une église à La Mecque, ni nulle part en Arabie Saoudite, sous peine de profaner la terre de Mahomet. En octobre 2001, des voix islamiques, mais aussi occidentales, ne cessèrent d'inviter l'Administration américaine à suspendre les opérations militaires en Afghanistan durant le mois du ramadan, qui allait commencer à la mi-novembre. Guerre ou pas guerre, la décence - disaient les bien-intentionnés - impose certains égards pour les fêtes religieuses de tous. Belle maxime, sauf que les musulmans s'en tiennent pour les seuls exemptés. En 1973, l’Égypte n'a pas hésité à attaquer Israël le jour même du Kippour, la plus importante fête religieuse juive, guerre qui est restée dans l'histoire précisément sous l'appellation la "guerre du Kippour".
Le deuxième volet du mythe de l'islam tolérant consiste à soutenir hautement que le gros des populations musulmanes désapprouve le terrorisme, et au premier rang l'immense majorité des musulmans résidents ou citoyens des pays démocratiques d'Europe ou d'Amérique. Les muphtis ou recteurs des principales mosquées en Occident se sont fait une spécialité de ces assurances suaves. Après chaque déferlement d'attentats meurtriers, par exemple en France en 1986 et en 1995, ou après la fatwa ordonnant de tuer Salman Rushdie en 1989 ou Taslima Nasreen en 1993 pour "blasphème", ils n'ont pas leurs pareils pour garantir que les communautés religieuses dont ils ont la charge spirituelle sont foncièrement modérées. Dans les milieux politiques et médiatiques, on leur emboîte avec empressement le pas, tant la crainte nous étrangle de passer pour racistes en constatant simplement les faits. Comme le dit encore Ibn Warraq, "la lâcheté des Occidentaux m'effraie autant que les islamistes (4)."
Ainsi, le quotidien Le Parisien-Aujourd'hui, dans son numéro du 12 septembre 2001, publie un reportage sur l'atmosphère de liesse qui a régné durant toute la soirée du 11 dans le XVIIIe arrondissement de Paris, où vit une importante communauté musulmane. "Ben Laden, il va tous vous niquer ! On a commencé par l'Amérique, après ce sera la France." Tel était le type de propos "modérés" adressés aux passants dont le faciès semblait indiquer qu'ils n'étaient pas maghrébins. Ou encore : "Je vais faire la fête ce soir car je ne vois pas ces actes [les attentats de New York et de Washington] comme une entreprise criminelle. C'est un acte héroïque. Ca va donner une leçon aux Etats-Unis. Vous, les Français, on va tous vous faire sauter."
Ce reportage du Parisien n'a eu d'équivalent dans aucun autre organe de la presse écrite et fut passé sous silence par la quasi-totalité des médias. En tout cas, auditeur assidu, chaque matin, des diverses revues de presse radiophoniques, je ne l'ai entendu mentionner dans aucune d'entre elles, sauf erreur, ce 12 septembre.
Malgré l'imprécision des statistiques, on considère que la population vivant en France compte entre quatre et cinq millions de musulmans. C'est la communauté musulmane la plus nombreuse d'Europe, suivie, loin derrière, par celles d'Allemagne et de Grande-Bretagne. Si "l'immense majorité" de ces musulmans était modérée, comme le prétendent les muphtis et leurs suiveurs médiatico-politiques, il me semble que cela se verrait un peu plus. Par exemple, après les bombes de 1986 puis de 1995, à Paris, qui tuèrent plusieurs dizaines de Français et en blessèrent bien davantage, il aurait bien pu se trouver, sur quatre millions et demi de musulmans, dont une bonne part avait la nationalité française, quelques milliers de "modérés" pour organiser une manifestation et défiler de la République à la Bastille ou sur la Canebière. Nul n'en a jamais vu l'ombre.
En Espagne, des manifestations rassemblant jusqu'à cent mille personnes ont souvent eu lieu en 2001 pour honnir les assassins de l'ETA militaire. Elles se sont déroulées non seulement dans l'ensemble du pays, mais au Pays basque même, où les manifestants pouvaient craindre des représailles, quoique les partisans des terroristes y fussent effectivement très minoritaires, comme l'ont encore prouvé les élections régionales de novembre 2000.
Si, au rebours, les musulmans modérés en France osent si peu se manifester, la raison n'en serait-elle pas qu'ils savent que ce sont eux les minoritaires au sein de leur communauté et non les extrémistes ? Voilà pourquoi ils sont modérés... avec modération. Il en va de même en Grande-Bretagne, où l'on vit, en 1989, les musulmans, pour la plupart d'origine pakistanaise, se déchaîner pour hurler à la mort contre Salman Rushdie, mais où l'on ne vit aucun d'entre eux protester contre ces cris barbares. Après le 11 septembre, tel porte-parole qualifié des musulmans britanniques, El Misri, définit les attentats contre les World Trade Center comme des actes de "légitime défense". Tel autre, Omar Bakri Mohammed, lança une fatwa ordonnant de tuer le président du Pakistan, coupable d'avoir pris positionen faveur de George Bush contre Ben Laden (5). Chacun a eu beau tendre l'oreille, personne n'a entendu la moindre foule "modérée" islamo-britannique protester dans les rues contre ces appels au meurtre, parce qu'il n'en existe aucune, pas plus qu'il n'y a de foule "modérée" islamo-française. La notion que "l'immense majorité" des musulmans fixés en Europe serait modérée se révèle n'être qu'un rêve, ce qui fut mis spectaculairement en lumière durant les deux mois qui suivirent les attentats contre les États-Unis.

1. Grasset, 2001. Voir les propos de cet auteur dans Le Point du 21 septembre 2001, n°1514.
2. Marianne, 24 septembre 2001.
3. L'Âge d'homme, 1999.
4. Le Figaro Magazine, 6 octobre 2001. Qu'on me permette de renvoyer sur ce point à mon livre Le Regain démocratique, op.cit., chapitre XIIe: "Démocratie islamique ou islamo-terrorisme ? "
5. Voir "Londres, les forcenés de l'Islam", Le Point, 2 novembre 2001, n° 1520.

Jean-François Revel, in L'Obsession anti-américaine

Dés les débuts de l'Hégire, l'islam a commencé une guerre contre l'humanité. Une guerre qui ne s’arrêtera qu'avec l'extinction de l'humanité ou l'extinction de l'islam.


Vous serez tous des musulmans !

Sina Ali (Fondateur du site Faith Freedom International) ex musulman, temps modernes.
Tout musulman « modéré » est un terroriste potentiel. La foi en l’islam est comme un bidon d’essence. Il semble inoffensif, jusqu’à ce qu’il rencontre une étincelle. Pour qu’un musulman « modéré » devienne un djihadiste meurtrier, il suffit d’une étincelle de foi.
« Il est temps de mettre un terme à la mascarade de « l’islam modéré ». Il n’existe pas de musulman modéré. Les Musulmans sont soit des djihadistes, soit des djihadistes dormants mais ils ne sont pas modérés. »
Des gens biens sont traités d’islamophobes, de bigots, de racistes et de fascistes parce que le monde préfère les contre-vérités politiquement correctes à la vérité qui dérange. C’est grâce à ce mythe de « l’Islam modéré » que dire la vérité est devenu « tenir un discours de haine ».
« Musulman modéré » n’a pas plus de sens que « nazi modéré ». Un musulman qui ne pratique pas l’Islam ou croit qu’Islam signifie paix n’est pas un musulman modéré mais un musulman à la carte ou un musulman ignorant. »
Quant à ce qu’il pense de « l’islamophobie » :
« Le racisme est la plus basse forme de stupidité humaine, mais l’islamophobie est le summum du bon sens. Phobie signifie peur infondée et irrationnelle. Il n’y a rien d’infondé ni d’irrationnel dans le fait d’avoir peur de l’islam. Seul un demeuré peut se permettre de ne pas avoir peur de la plus grande menace pour le monde et la civilisation. »
Source

A LIRE :
Blasphémateur !: Traduit de l'arabe par Chawki Freiha
A 25 ans, Waleed Al-Husseini est un homme libre, et cette liberté, il en a payé le prix.
En 2010, il est le premier Palestinien d’origine musulmane incarcéré en Cisjordanie pour avoir rejeté l’Islam. Sur internet, seul espace de liberté, l’adolescent dénonçait les ressorts rétrogrades, violents et misogynes des textes coraniques et la pratique des religieux.
Mais on ne quitte pas l’Islam. L’Autorité palestinienne, qui se déclare pourtant laïque, en fait son ennemi public numéro un et l’arrête pour outrage à la religion. Commence alors un long et douloureux séjour dans les prisons palestiniennes, où il subit des tortures psychologiques et physiques. Il parviendra finalement à en sortir grâce à des soutiens internationaux, et trouvera asile en France.
Témoignage poignant, Blasphémateur ! offre le regard inédit d’un citoyen palestinien sur son propre État, paralysé selon lui par les conflits internes, la collusion des pouvoirs, la prégnance du religieux. C’est aussi le plaidoyer enflammé d’un homme déterminé à se battre pour la liberté de penser. Un homme des Lumières.

En 1960, on comptait une mosquée en France. En 2010, on en compte déjà 2.359.
Dalil Boubakeur a demandé ce samedi 4 avril 2015 à doubler le nombre de mosquées en France d'ici deux ans. Source.

L'islam a vocation à dominer le monde !
Avant le prophète de l'islam, il n'y avait aucun pays islamiste, et jamais personne n'avait entendu parlé de l'islam, d'Allah ou des musulmans.
 

Grâce à une politique de conquêtes guerrières et a beaucoup de ruses, il y a aujourd'hui 57 pays islamistes au monde. Mais les musulmans ne s’arrêteront que lorsqu'il n'y aura qu'une seule religion sur terre : l'islam (c'est dans le coran).

Houari Boumediene (président de la République Algérienne de 1976 à 1978) a dit : « Un jour, des millions d'hommes quitteront l'hémisphère Sud pour aller dans l'hémisphère Nord. Et ils n'iront pas là-bas en tant qu'amis. Parce qu'ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. »

Dans le Figaro du 19 décembre 2006, Mouammar Kadhafi déclarait : « Sans épée, sans fusil, sans conquêtes, les 50 millions de musulmans en Europe la transformeront bientôt en continent musulman ! »

islam
Aujourd'hui, c'est toute l'Europe qui est attaquée par l'islam et les pays européens vont tomber les uns après les autres d'autant plus facilement qu'il y a d'une part des musulmans qui sont déjà au pouvoir dans ces pays et d'autre part que les non-musulmans ont déjà commencé à fuir l'Europe.

L'islam est beaucoup plus qu'une religion, c'est une idéologie politique qui a vocation à dominer le monde.

Lorsque vous parlez à un musulman, vous pouvez avoir deux discours différents :
- Soit, il vous dira franchement que la terre appartient à l'islam et que les infidèles doivent se  convertir ou mourir.
- Soit, il évitera le sujet, mais si vous le forcez à parler, le coran l'autorise à vous mentir afin de préserver sa sécurité.

Personnellement, j'ai eu droit à ces deux discours, mais j'ai désormais l'habitude ce double langage.

«Politiquement, l'unité de l'Europe est une utopie. Il faudrait un ennemi commun pour l'unité politique de l'Europe, mais le seul ennemi commun qui pourrait exister serait l'islam.» André Malraux. Source.

 
Il existe déjà 57 pays islamistes regroupés au sein de l'OCI
http://www.sesrtcic.org/oic-member-countries-fr.php
L’Organisation de la coopération islamique (OCI ; en arabe : منظمة التعاون الإسلامي (Munaẓẓamat at-Taʿāwun al-islāmī), en turc : İslam İşbirliği Teşkilatı) une organisation intergouvernementale créée le 25 septembre 1969 sous le nom d'Organisation de la conférence islamique. Son siège se situe à Djeddah en Arabie saoudite et elle possède une délégation permanente aux Nations unies.
Regroupant 57 États membres, sa vocation est de promouvoir la coopération dans les domaines économiques, sociaux, culturels et scientifiques (grâce notamment à la Banque islamique de développement), mais aussi la sauvegarde des lieux saints de l'islam ou encore le soutien au peuple palestinien.
Il y a donc largement assez de pays islamistes pour que les musulmans puissent y vivre leur foi en toute tranquillité sans envahir d'autres pays. 57 beaux pays islamistes où les musulmans peuvent vivre leur culte à Allah en toute tranquillité sans être emmerdé par des mécréants qui de toute façon ne comprennent rien à l'islam. Franchement, je ne comprend pas cette obsession des musulmans à vouloir vivre dans des pays démocratiques (le royaume des mécréants) alors qu'un bon musulman ne doit obéir qu'aux lois d'Allah, seigneur et maître de toute chose.
Dans les pays islamiques, on préfère construire des mosquées plutôt que des hôpitaux et des écoles. Vous savez pourquoi ? Parce que les musulmans ont placé leurs vies dans les mains d'Allah et les musulmanes dans les mains des musulmans. Aussi, dans les pays islamistes, les hôpitaux et les écoles sont jugés comme accessoires.

Propagande islamique vue sur la page Facebook de la mosquée El-Fath (La Conquête) de Saint-Dizier où a enseigné Sid Ahmed Ghlam.
On entend l’auteur expliquer qu’à la fin des temps une guerre totale éclatera entre les musulmans et les mécréants, et que nous entrons justement dans cette époque apocalyptique.

Avez-vous remarqué que de nombreux élus socialistes sont nés dans des pays islamistes comme le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, etc... Pensez-vous que ces gens là sont plus fidèles à la France ou à leur pays d'origine ? 
Ma femme vit en France mais elle est née aux Philippines et je ne lui en veux pas si elle préfère les Philippines à la France.
Rappelez-vous votre histoire de France (et d'Allemagne). Ce n'est pas la première fois que le socialisme est allié à l'islam. N'oublions pas non plus que François Hollande a été élu grâce au vote des musulmans.
François Hollande a été notamment élu grâce aux voix des musulmans. Il aurait obtenu 93% des suffrages des votants, selon un sondage OpinionWay. Selon Ifop, sans les voix des musulmans, - à 86% pour la gauche - Hollande n'aurait pas été élu.


Le Racisme anti blanc vu par un musulman

A lire ou à voir :
Observatoire de l'islamisation
Photos of Islamic State savagery the media will not show you 
Pourquoi les juifs sont si puissants et les musulmans si impuissants ?
Pourquoi les musulmans admirent tant Hitler
St Ouen : encore un Juif roué de coups par 3 Musulmans à la sortie de la synagogue 
Pédophilie dans le Coran (WikiIslam)


Mahomet épousa Aïcha quand elle avait six ans (et lui 52 ans), et eut une relation sexuelle avec elle alors qu'elle était pré-pubère à l'âge de neuf ans. Ce fait a été enregistré de nombreuses fois dans les hadiths authentiques (Sahih). Notez que Aïcha n'eut jamais d'enfant (sans doute du au fait d'avoir eu des relations sexuelles trop tôt) alors que Mahomet eu un enfant beaucoup plus tard avec son esclave Maria la copte (Ibrahim – Abraham qui mourra à l’âge de 2 ans).

Le Sahih précise que Aicha la femme-enfant de Mohammed n'était pas formée quand il a eu ses premières relations "conjugales" avec elle.
Aisha a rapporté jouer avec les poupées en présence du prophète.
Aisha n'était qu'une petite fille, n'ayant pas encore atteint l'âge de la puberté
Sahih Bukhari Volume 8, Livre 73, Numéro 151

L'apôtre d'Allah (le bon modèle que tout musulman doit suivre) l'a épousée quand elle avait sept ans, et elle a été conduite à sa maison comme une épouse quand elle avait neuf ans, et ses poupées étaient avec elle, et quand il (le Prophète) est mort, elle avait dix-huit ans. Sahih Muslim 8:3311: Aicha

Cette relation entre Mohammed et Aïcha sa femme-enfant (non formée) est extrêmement bien attesté par tout un ensemble de Hadith parmi les mieux attestés:
    Sahih Bukhari Volume 7, Livre 62, Numéro 64
    Sahih Bukhari Volume 7, Livre 62, Numéro 65: elle avait six ans et il a consommé son mariage quand elle avait neuf ans
    Sahih Bukhari 5:58:234
    Abu Dawud 2:2116
    Sahih Bukhari 5:58:236: Aicha était une fillette de six ans; elle était âgée de neuf ans quand il a consommé le mariage
    Sahih Bukhari 7:62:88
    Abu Dawud 41:4915
En ce basant sur ces textes, un leader musulman, Cheikh Mohamed ben Abderrahmane Al-Maghraoui, a publié sur un site Internet un avis religieux autorisant le mariage des fillettes à partir de neuf ans. 


Je rappelle que la pédophilie est interdite en France, tout comme la polygamie (les musulmans ont droit d'avoir 4 femmes et peuvent les répudier pour en changer).
Pédophilie prônée par un médecin musulman selon la loi islamique
Pédophilie Islam : Mariage pédophile de 450 fillettes à GAZA en Palestine
Pédophilie islamique : une fillette yéménite témoigne 

Je pense que tout cela mérite un débat avec tous les intéressés.
Si on continue à faire de l'Islam un sujet tabou en refusant d'en parler, on fait alors le jeu des islamistes et les attentats en France et en Europe ne vont faire que se multiplier.

Les vidéos de SAMI ALDEEB


Mahomet est-il l'auteur du Coran ?
Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh, né le 5 septembre 1949 à Zababdeh, près de Jénin en Cis-Jordanie, est un juriste chrétien, d'origine palestinienne et de nationalité suisse. Il a été le responsable du droit arabe et musulman à l'Institut suisse de droit comparé de 1980 à 2009. Il dirige le Centre de droit arabe et musulman et il enseigne dans différentes universités en Suisse, en France et en Italie. Il est l'auteur d'un grand nombre d'ouvrages et d'articles sur le droit arabe et musulman. Il a notamment publié en 2008 une édition bilingue du Coran (arabe -- français) restituant le texte en classant les sourates par ordre chronologique selon l'Azhar, avec renvoi aux variantes, aux abrogations et aux écrits juifs et chrétiens. Il prépare actuellement une édition similaire en italien et en anglais. Il a aussi traduit la constitution suisse en arabe.


17 fois par jour, les musulmans prient contre les chrétiens et les juifs
Le professeur Sami Aldeeb explique que, 17 fois par jour, les musulmans pratiquants récitent la Fatiha (premier chapitre du coran), qui contient des paroles de haine envers les chrétiens et les juifs. Pour sa démonstration, Sami Aldeeb se réfère à l'interprétation de Mahomet, du coran et de 88 exégètes musulmans de toutes les époques, jusqu'à aujourd'hui. Après avoir vu cette vidéo, personne ne pourra nier que les musulmans sont élevés dans la haine des chrétiens et des juifs.

La charia est un système totalitaire non abrogeable
Le professeur Sami Aldeeb explique que la charia est un système totalitaire, non modifiable et non abrogeable, qui, à terme, selon l'islam, doit régner sur toute la planète. C'est cette même charia que le Conseil Européen des Droits de l'Homme a déclaré incompatible avec la démocratie et les droits de l'homme, en février 2003.

En 1996, tous les pays arabes ont ratifié la charia
Le professeur Sami Aldeeb révèle que tous les pays arabes (membres de la Ligue Arabe) ont ratifié, en 1996, le Code Pénal Arabe Unifié, qui prévoit l'application totale de la Charia comme idéal à atteindre pour tous les pays signataires, y compris ceux considérés comme « modérés » (Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, etc.). Cette ratification inouïe de la Charia par tous les pays arabes est intégralement passée sous silence par les dirigeants et les médias occidentaux, depuis 1996.

L'islamisme c'est l'islam, l'islam c'est l'islamisme
Le professeur Sami Aldeeb démontre qu'il n'y a pas de différence entre islam et islamisme. Décapiter des yézidis et des chrétiens, réduire les femmes en esclavage, dynamiter les Pyramides et le Sphinx, sont des actions conformes à l'islam, au coran et à Mahomet.

Personne n'ose dénoncer la colonisation islamique de la France
Le professeur Sami Aldeeb explique que ni les universitaires, ni les responsables religieux, ni les dirigeants politiques n'ont le courage de dénoncer l'islamisation de la France, et déplore que personne n'informe la population française du danger mortel que l'islam représente.
On ne peut pas laisser l'islam infecter la France
Le professeur Sami Aldeeb explique que l'islam est un virus, qui menace d'infecter les pays occidentaux. Pour lutter contre ce virus, pour protéger les citoyens occidentaux mais aussi les musulmans contre ce fléau, il faut interdire la charia et dire enfin toute la vérité sur l'idéologie totalitaire et criminelle qu'est l'islam.

Il faut couper les racines de l'islam
Le professeur Sami Aldeeb décrit les deux parties de l'islam : les branches (lapidation, amputation des mains et des pieds, inégalités entre hommes et femmes, infériorité des non-musulmans, etc.) et les racines (le coran et Mahomet) -- et démontre que, pour mettre fin aux crimes de l'islam, il faut en couper les racines.

Les "bons" musulmans veulent appliquer la charia sur toute la planète
Le professeur Sami Aldeeb explique la différence entre les "bons" musulmans (ceux qui veulent appliquer tout de suite la charia intégrale) et les "mauvais" musulmans (ceux qui veulent appliquer la charia par étapes), puis il explique, exemples à l'appui, que la volonté des "bons" musulmans est d'imposer la charia sur toute la planète.


Au Canada, l'imam Hamza Chaoui prêche sur sa page Facebook à quelques centaines d’abonnés. Il a récemment exposé son rejet total du système démocratique:
« La législation islamique et la démocratie sont sur deux lignes en parallèle qui ne seront jamais en intersection parce que la démocratie peut déboucher sur des Parlements formés d’un mécréant ou bien d’un homosexuel ou d’un athée qui affirme l’inexistence d’Allah ».
En réponse aux commentaires d’autres internautes, il a ajouté que « le vote en islam est haram (un péché) et n’est pas permis » et la démocratie est un système de mécréance qu’il faut boycotter.
Dans un prêche prononcé en 2013, il défendait l’amputation d’une main, en public, pour punir les voleurs ainsi que la lapidation pour les époux adultères.
Toujours dans ses enseignements sur Facebook, l’imam s’insurgeait contre les Coupes du monde de soccer, où on voit des joueurs presque nus à la fin des matchs et les stades pleins à l’heure de la prière.
Il a déploré que certains jeunes utilisent leur mémoire pour apprendre des noms de joueurs plutôt que des passages du Coran.
Pour appuyer ses dires contre la danse, le sifflement, les cris, la musique, la consommation d’alcool, la publicité et l’apparition de filles à la télévision pendant les matchs, Chaoui s’appuyait sur un extrait des Protocoles des sages de Sion selon lequel cela fait partie du complot juif de distraire les non-Juifs en les divertissant avec des jeux pour détourner leur attention des zones de conflit.

Pensez à lire les ouvrages que je vous recommanderai ici et surtout gardez votre sens critique.


Guerre à l'Occident - Guerre en Occident
Guerre à l'Occident - Guerre en Occident
Lieutenant-Colonel Jean-François Cerisier

Treize ans après les attentats de New York, quelques mois après la multiplication des actes barbares de l'Etat islamique, quelques semaines après la tuerie de Charlie Hebdo, la belle histoire de « l'islam religion d'amour, de tolérance et de paix » a du plomb dans l'aile. Il faut être sot ou aveugle pour ne pas comprendre que le système islamique est un projet politique conquérant et guerrier, dont la finalité est l'anéantissement de tout ce qui n'est pas musulman. Dans ce contexte, il ne peut donc y avoir de doute quant à la nature de ce qui se produira sur le Vieux-Continent, alors que la guerre a déjà commencé. Les victimes sont et seront les citoyens européens, à leur corps défendant. Cette guerre du 21e siècle, l'auteur, lieutenant-Colonel en retraite, l'analyse en militaire : d'abord, identification de l'ennemi, le système islamique. Puis il nous livre une étude précise de ses différentes composantes, de ses moyens d'action et de leur finalité. Il décortique les méthodes de subversion de l'Occident, les multiples complicités dont bénéficient les conquérants, et les différents types de guerre menées simultanément contre nos pays. Il décrit également les différentes actions subversives des soldats d'Allah pour parvenir à la déstabilisation de nos Etats. En bon stratège, il regarde également la démographie des pays musulmans et la progression de l'implantation islamique en Europe. Il ne néglige pas, par ailleurs, une étude précise sur les ressources pétrolières et gazières des pays de l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI)... sans oublier d'examiner les alternatives énergétiques possibles pour l'Occident. Partant du principe qu'il ne pourra y avoir de cohabitation pacifique entre deux cultures antagoniques, il passe en revue toutes les hypothèses possibles pour les trente années qui viennent. Quoi qu'il arrive, les Occidentaux devront se battre pour leur survie et celle de leurs descendants. Sinon, ils disparaîtront.

En France l'Union des organisations islamiques de France (UOIF, la branche française des Frères musulmans a organisé au Bourget le plus important rassemblement des musulmans en Europe. Depuis trente ans, ce rassemblement draine au bas mot 150.000 personnes, venant de France mais aussi de pays limitrophes, comme la Belgique ou l’Allemagne.

Cette année, exceptionnellement, Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman CFCM) participait à ce rassemblement : «L’amour pour le Prophète constitue un acte de foi pour les musulmans, dit-il. Nous n’accepterons jamais que son nom ou sa personne soit l’objet d’insulte. » L’assistance l’applaudit chaudement lorsqu’il plaide pour que «le droit à la liberté d’expression » s’accompagne du « respect des religions ». Le recteur de la Grande Mosquée enfonce encore le clou. « Celui qui ne défend pas la dignité du Prophète n’a aucune dignité », lance-t-il. Il dessine enfin ce qu’il considère comme les priorités pour l’islam de France : le doublement du nombre de mosquées en deux ans, une véritable formation religieuse pour les imams officiant en France et la rénovation de l’aumônerie musulmane des prisons.

Ayaan Hirsi Ali
Voilà des faits et des perspectives tracées. Pour y réfléchir, écoutons les propos d'une Grande Voix, Ayaan Hirsi Ali. Née en Somalie en 1969, excisée à l’âge de 5 ans, cette femme est scolarisée dans un lycée musulman pour filles. Soumise à ses parents, à son clan et à sa religion jusqu’à l’âge de vingt-trois ans, elle profite d’un passage dans sa famille en Allemagne, pour s’enfuir et échapper à un mariage forcé.

Réfugiée aux Pays-Bas, elle adopte les valeurs libérales occidentales au point de devenir une jeune députée à La Haye et de s’affirmer athée. Pour avoir travaillé dans les services sociaux du royaume, elle connaît, de l’intérieur, les horreurs tolérées à l’encontre des femmes au nom du multiculturalisme.

Son combat contre l’emprise de l’islam a pris un tour tragique depuis le 2 novembre 2004, date de l’assassinat par un radical islamiste du cinéaste Theo Van Gogh, coauteur avec elle du film « Soumission ».

Obligée de fuir les Pays-Bas, Ayaan Hirsi Ali a trouvé asile aux USA.
Elle soutient que l’islam est incompatible avec les principes de la démocratie.


Extraits traduits d’une interview de Ayaan Hirsi Ali dans le magazine Reason :

Reason :Devrions-nous reconnaître que la religion a parfois déclenché des mouvements d’émancipation qui pourraient faire entrer l’islam dans la modernité ? Par exemple, l’esclavage aux Etats-Unis a été combattu par les catholiques. L’église polonaise a contribué à la défaite de Jaruzelski… Pensez-vous que l’islam pourrait être à l’origine de changements politiques et sociaux similaires ?

Hirsi Ali : Uniquement si l’islam est vaincu. Car actuellement, c’est le versant politique de l’islam, expansionniste et avide de pouvoir, qui a pris le dessus sur le soufisme et l’islam «pacifique».

Reason :Voulez-vous dire si l’islam radical est vaincu ?

Hirsi Ali : Non. L’islam tout court. Une fois qu’il sera vaincu, il pourra muter en quelque chose de pacifique. Il est extrêmement difficile de parler de paix actuellement. La paix ne les intéresse pas.

Reason :Voulez-vous dire qu’il faudrait écraser 1,5 milliards de musulmans ? Que voulez-vous dire quand vous dites qu’il faut «vaincre l’islam» ?

Hirsi Ali : Je pense que nous sommes en guerre contre l’islam. Et qu’il n’y a pas de demi-mesure dans la guerre. L’islam peut-être vaincu de différentes manières. Tout d’abord, il faut arrêter de répandre l’idéologie elle-même. Actuellement, il existe des occidentaux qui se convertissent à l’islam ; ce sont parfois les plus fanatiques. Il existe également une infiltration de l’islam dans les écoles et dans les universités. Il faut que cela soit stoppé. Il faut interdire que les symboles et les effigies [ndlr : drapeaux, croix etc…] soient brûlés. Il faut regarder les musulmans dans les yeux, bander ses muscles et dire : «Ceci est un avertissement. Nous n’acceptons plus cela». Il vient un moment où un ennemi doit tout simplement être écrasé.

Reason : Militairement ?

Hirsi Ali : De toutes les façons possibles. Et si vous ne le faites pas, il vous faudra vivre alors en vous apprêtant à être écrasé.

Reason : Allons-nous réellement vers quelque chose de si terrible ?

Hirsi Ali : Oui, je pense que c’est vers cela que nous allons. Parce que l’Occident est dans le déni de la réalité depuis longtemps. Il n’a pas répondu à certains signaux qui étaient moins forts et plus faciles à traiter. Il faut maintenant faire des choix. Voila le dilemme : l’Occident est une célébration de la vie, de la vie de tout le monde, même de celle de ses ennemis. Comment pouvez-vous être à la fois fidèle à cette philosophie et en même temps vous défendre contre un ennemi puissant qui cherche à vous détruire ?

Reason: George Bush, qui n’est pas la personne la plus conciliante que l’on connaisse, a déclaré à maintes occasions que nous ne sommes pas en guerre contre l’islam.

Hirsi Ali : Si l’homme le plus puissant de l’Occident déclare cela, alors, sans le vouloir, il laisse les islamistes radicaux penser qu’ils ont déjà gagné. Il n’existe pas d’islam modéré. Il existe des musulmans passifs, qui ne suivent pas toutes les règles de l’islam, mais il n’y a bien qu’un seul islam, défini comme la soumission à la volonté de Dieu. Et il n’y a rien de modéré en cela.

Reason: Et lorsque même un critique de l’islam aussi virulent que Daniel Pipes déclare : «L’islam radical est le problème, mais l’islam modéré est la solution », a-t’il tort ?

Hirsi Ali : Il a tort. Désolé. (…)

Reason :En Hollande, vous vouliez introduire un permis spécial pour les écoles islamiques.

Hirsi Ali : Je voulais que ces écoles disparaissent. Je voulais qu’elles soient fermées, mais mon parti a dit que cela ne serait pas voté. Les dirigeants m’ont dit en privé qu’ils étaient d’accord avec moi, mais que nous n’obtiendrions pas de majorité. Ça n’a pas abouti.

Reason : Votre proposition allait à l’encontre de la constitution hollandaise qui garantie la liberté d’enseignement des mouvements religieux. Vous battriez-vous de nouveau contre cela ?

Hirsi Ali : Absolument.

Reason: Et ici aux USA, vous militez pour l’interdiction…

Hirsi Ali : l’interdiction de toutes les écoles musulmanes. Fermez-les. Cela semble extrémiste, je sais. Il y a 10 ans, les choses étaient différentes, mais maintenant le génie jihadiste est sorti de la bouteille. J’ai dit la même chose en Grande-Bretagne et en Australie, et on me répond toujours : « la constitution ne l’autorise pas ». Mais d’où viennent ces constitutions ? Il n’existait aucune école musulmane quand ces constitutions ont été rédigées. Il n’y avait pas de jihadistes. Ils ne pouvaient même pas y penser.

Les constitutions occidentales ne sont pas infaillibles. Elles sont le produit de la raison et la raison nous enseigne que l’on ne progresse que quand on analyse la situation et que l’on agit en conséquence. Aujourd’hui, les circonstances sont différentes, la menace est différente. Les constitutions peuvent être adaptées. Et parfois elles le sont. La constitution américaine a été amendée plusieurs fois. Les constitutions ne sont pas comme le coran, non négociables, intangibles et figées.

Je suggère de fermer les écoles musulmanes. Vous me répondez «non, ça n’est pas possible». Le problème que je pointe du doigt devient de plus en plus massif. Vous me dites alors «OK, nous allons les décourager d’en ouvrir.» Et malgré cela, le problème continue de prendre de l’ampleur. Et dans quelques années, la situation sera si mauvaise que vous prendrez la décision que je préconisai. Mais trop tardivement (…)

Reason : Pensez-vous que les musulmans sont mieux intégrés aux USA qu’en Europe ?

Hirsi Ali : (…) Oui, j’ai l’impression que les musulmans sont beaucoup mieux intégrés ici qu’en Europe. Être assimilé ne veut pas dire que vous ne deviendrez pas jihadiste, mais la probabilité semble beaucoup moins forte qu’en Europe.

Tout d’abord, aux USA, il n’y pas réellement d’État providence. En Hollande, Mohammed Bouyeri avait tout le temps nécessaire pour préparer le meurtre de Theo Van Gogh. Aux États-Unis, les musulmans doivent trouver du travail. Ce qui pousse les gens à s’assimiler ici, c’est parce que c’est cela qu’on exige d’eux. Les gens ne sont pas chouchoutés par le gouvernement et les allocations.

Il existe une forte culpabilité aux États-Unis, mais elle est liée aux noirs américains et aux indiens, pas aux musulmans ou aux autres immigrés. L’américain moyen ne fait pas de différence entre les immigrés, qu’ils viennent de Chine, du Vietnam ou de pays musulmans.

La culpabilité en Europe est très différente. Elle se réfère au colonialisme, à l’apartheid en Afrique du Sud, à l’holocauste… La situation est beaucoup plus complexe, et les européens sont plus réticents quand il s’agit de dire «non» aux immigrés.

Les immigrés musulmans ne sont pas venus en Europe avec l’idée de s’assimiler : ils sont d’abord venus pour travailler, gagner de l’argent et repartir. Les générations suivantes sont venues non pas pour travailler mais pour profiter de l’État-providence et des allocations de toutes sortes. L’assimilation ne les préoccupe pas vraiment. (…)

Reason: le mot «tolérance» est probablement l’un des plus importants pour définir la façon dont les Hollandais se voient eux-mêmes. Cela fait qu’il est très facile quand l’on est critiqué de se dire victime d’intolérance, et de là, discriminé, ou victime d’islamophobie, ou de racisme…

Hirsi Ali : Il faut revenir au sens premier du mot « tolérance». Il signifiait que l’on pouvait être en désaccord, mais sans recourir à la violence. Cela impliquait une réflexion critique sur soi, cela ne voulait pas dire tolérer l’intolérance. Cela signifiait aussi un haut degré de liberté individuelle.

Puis les musulmans sont arrivés. Et ils n’avaient pas grandi avec cette compréhension de la tolérance. Très vite, la tolérance s’est retrouvé redéfinie par le «multi-culturalisme» et l’idée que toutes les cultures et toutes les religions sont égales.

Cela a créé de grandes attentes parmi les musulmans. On leur a dit qu’ils pouvaient conserver leur propre culture, leur religion etc… Et le vocabulaire s’est rapidement transformé et désormais, si vous critiquez une personne de couleur, vous êtes raciste, et si vous critiquez l’islam, vous êtes islamophobe.

Reason : Le corollaire du mot «tolérance» est probablement «respect». Le supposé manque de respect est devenu un abcès de fixation entre l’islam et l’Occident. (…) Pensez-vous que c’est cela que les musulmans veulent réellement, du respect ?

Hirsi Ali : Cela n’a rien à voir avec le respect. Cela a à voir avec le pouvoir. L’islam est une idéologie politique. Mais je pense qu’en réalité, le problème n’est pas l’islam. C’est l’Occident le problème. L’Occident est persuadé que son système est invincible, que tout le monde se modernisera de toute façon, que ce que l’on voit dans les pays musulmans est une demande de respect. Ou que c’est à cause de la pauvreté, ou de la colonisation, ou que sais-je encore…

Cette idée occidentale qui veut que si nous les « respectons », ils nous respecterons, que si nous sommes conciliants ou accommodants, le problème disparaîtra, est un leurre.

Le problème [de l’islam] ne disparaitra pas. Affrontez-le, où il deviendra de plus en plus massif.

Sources : http://www.reason.com/news/show/122457.html

Vous avez le droit de croire en ce que vous voulez (même à des petits bonhommes verts), du moment que vous comportez en être humain et que vous respectez vos voisins.

Lisez le coran, lisez la vie de Mahomet, lisez tout ce qui se rapporte à l'islam, regardez les témoignages mais cela ne doit plus continuer. Une seule religion peut faire beaucoup de dégât quand elle est pratiquée par un nombre important d'individus. Les musulmans ne sont pas tous pratiquant, heureusement, mais l'ordre de tuer, de couper les têtes, d'égorger est dans leur enseignement et ne vous attendez pas à ce que cela s'arrête tant que l'islam existera sur terre. Il est clair pour moi que les politiciens au pouvoir (gauche, droite) sont responsables de cette situation du fait que l'islam ne respecte pas les lois démocratiques et qu'en conséquence cette religion ne doit pas être tolérée. Certains pensent que l'islam peut être réformé, que l'on peut supprimer les versets du coran les plus dangereux, réécrire la vie de Mahomet pour en faire un personnage moins violent, plus correct. Mais c'est comme vider l'eau de la mer avec un saut d'eau, vous pouvez toujours essayer, vous n'y arriverez jamais.



L'islam a vocation à se propager. Lorsque les musulmans sont majoritaires dans un pays, l'islam devient automatiquement religion d’État et les non-musulmans sont persécutés. L'islam ne cause pas trop de problèmes en France aujourd'hui mais toujours plus que les autres religions qui elles ne causent aucun problème. 
Attendez de voir ce qui va se passer quand les musulmans seront majoritaires en France. Mais nul doute qu'on n'aura pas besoin d'attendre ce moment pour qu'il y ait une exode de la population vers d'autres pays comme à l'époque de l'Allemagne nazie. D'abord la population juive, ensuite les chrétiens suivis des autres communautés religieuses, et à la fin, il n'y aura plus que des musulmans en France.



Lorsqu'on est né en France et qu'on aime la France, on a le devoir de défendre son pays. 
Je comprend très bien que des ministres socialistes qui ne sont pas nés en France et qui n'ont donc aucune racine avec notre pays, veulent que nos enfants apprennent l'arabe et se convertissent à l'islam. Ce ne sont pas des traitres puisqu'ils n'ont de français que les papiers.
Si vous êtes français et que vous voulez rester français, parler français et avoir le droit de croire en ce que vous voulez, vous devez faire front quel que soit votre parti politique. Christian Estrosi n'a dit que ce que d'autres français pensent mais n'osent dire.
Certains veulent à tout pris désigner des responsables politiques à l'islamisation de la France. Moi je dis qu'importe les responsables ou les traitres, ce n'est pas le moment de les juger. Ce qui importe aujourd'hui, c'est d'être tous unis pour la défense de la République française, de l'égalité des français quel que soit leur sexe ou leur religion. Chrétiens, juifs, athées, bouddhistes, protestants, etc., nous devons être uni contre une idéologie politique qui se masque derrière une religion, une idéologie aussi totalitaire que l'était le nazisme. 
Français, amoureux de la France, faites en sorte que notre pays, la France, ne rejoigne jamais la liste des membres de l'OCI.


CBN News : Nun: 'Islam Is ISIS. Whoever Says Otherwise Is a Liar'

Si vous ne comprenez pas l'anglais, voici la traduction :

Nun: «l'Islam est ISIS. Celui qui dit le contraire est un menteur »
WASHINGTON - Le groupe terroriste islamique ISIS laisse un sillage de destruction à travers de grandes parties de la Syrie et de l'Irak.
Des centaines de milliers de chrétiens ont été déplacées de leurs foyers et d'innombrables autres ont été assassinées ou réduits en esclavage par l'armée djihadiste.
Sœur Hatune Dogan a été sur le terrain et témoigne de la dévastation de ces anciennes communautés chrétiennes. Elle a écouté les survivants raconter comment les chrétiennes et les femmes yézidis sont vendus comme esclaves sexuels.
"Ils ont choisi les plus belles, même si elles ont un petit enfant, et ils vendent ces femmes», a déclaré Dogan.
"Il y a eu 12.000 personnes enlevées par ISIS -. Il s'agit de la plus grande barbarie que le monde ait connu," at-elle ajouté.
Sa fondation aide les pauvres et les persécutés dans 35 pays, en leur fournissant de la nourriture, des vêtements, des médicaments et des abris.
Elle se déplace en permanence et particulièrement dans le monde musulman.
"Je viens ici pour apporter une voix aux sans voix afin que le monde puisse entendre leur voix. Ils ne disposent pas d'une voix. Je parle pour eux. Voilà ma mission ", a déclaré Dogan.
Sœur Dogan n'est pas étrangère à la persécution islamique. Alors qu'elle était jeune fille, les menaces de musulmans locaux ont forcé sa famille à quitter leur maison en Turquie.
Ils ont déménagé en Allemagne, où elle a créé sa fondation et sonne l'alarme à propos de la tempête islamique.
"La mission de (Abu Bakr) Baghdadi, d'ISIS, est de convertir le monde entier à la religion islamique et les amener à Dar Al Salaam, comme ils l'appellent. Et l'Islam n'est pas la paix. Celui qui dit que ISIS n'a aucun rapport avec l'islam est un menteur. ISIS est l'islam;. L'islam est ISIS ", explique Dogan.
Elle est déçue par ce qu'elle appelle une faible réaction de l'Occident.
«Nous savons que dans l'Islam, il n'y a pas de démocratie. Islam et la démocratie sont opposées, comme le noir et blanc. Et j'espère que l'Amérique va comprendre. L'Amérique d'aujourd'hui a le pouvoir d'arrêter cette catastrophe sur la terre, avec l'aide d'autres pays occidentaux, " dit-elle.
Quant à Sœur Dogan, elle dit qu'elle va continuer à attirer l'attention sur le sort des disciples de Jésus dans le monde entier, que l'Occident veuille l'entendre ou pas.


"Le Djihad à la conquête du monde". Extraits :
Au Pakistan, les talibans commettent des attentats monstres, avec 150 à 200 morts, dont les échos ne nous arrivent que faiblement... Ils démontrent que l’État pakistanais est veule, inefficace, corrompu. Quand les talibans en prendront les manettes, ils auront l'arme atomique entre les mains. On assistera à une prolifération nucléaire.
Des États tombés aux mains des islamistes n'auront que le djihad contre l'Occident - particulièrement l'Europe - à proposer à leurs peuples, à défaut de lendemains qui chantent. Nous assisterons à une fuite en avant qui pourra aboutir à l'explosion d'une bombe atomique dans les soutes d'un bateau en rade de New York, Marseille ou Rotterdam, ou dans les soutes d'un avion-cargo.
L'islam a déclaré la guerre à l'Occident. Comme disait Trotsky : vous ne vous intéressez peut être pas à la guerre, mais la guerre s'intéresse à vous. D'attentat en attentat, l'Occident finira par relever le gant. Quand je dis l'Occident, je parle des peuples, car l'oligarchie qui gouverne ne veut pas entendre parler de cette guerre. Il y a un avant et un après Charlie Hebdo pour les peuples : ils ont senti la proximité du danger. Les élites, elles, continuent à distiller le même discours ridicule. Les peuples, à un moment ou à un autre, installeront au pouvoir de nouvelles élites, ayant la carrure nécessaire pour relever le défi. Pour le moment, nous sommes gouvernés par des nains. 
Entretien avec Laurent du Plessis, propos recueillis par Samuel Martin. 


L'exemple du Liban est à méditer

Face à l'islamisation de la France, que pouvons nous faire ?
Nous pouvons fuir vers des pays qui ne risquent pas de tomber sous le joug de l'islam.
Nous pouvons aussi espérer que les français arrêteront de voter pour les candidats de la droite et de la gauche qui sont des islamo-collabos ou des idiots utiles. Une fois que les pantins ne seront plus au pouvoir, on devrait pouvoir dés-islamiser la France.
Nous pouvons aussi aller dans la rue afin de dire aux guignols qui nous gouvernent que nous ne voulons plus tomber sous les coups des islamistes. N'oubliez pas que les juifs et les chrétiens ne sont pas les seuls à être tués par les fous d'Allah.

A lire, le programme de laïcité du Front national à la fin de l'article qui lui est consacré sur Wikipedia. Un respect strict de la laïcité pourrait peut-être suffire à stopper l'islamisation de la France, mais je ne suis pas sûr que l'on puisse échapper à une guerre civile comme cela a été le cas au Liban.

On pourrait aussi appliquer les mêmes méthodes envers les musulmans que les musulmans appliquent aux non-musulmans dans les pays islamistes, c'est le principe de la réciprocité ou encore de la loi du talion "œil pour œil, dent pour dent". 

L'islam a vocation à faire disparaître tout ce qui n'appartient pas à l'islam, il s'agit d'épuration. Je ne pense pas que nous devons laisser l'islam gagner. Cette question doit être posée.


Discours sur l'islam du Père Boulad à l'Assemblée Nationale


Père Samuel invité à Florence donne un discours sur la vigilance contre l'islam

islam
Il était une foi l'islam... : l'histoire de celui qui voulait diviniser pour mieux régner

Cela fait maintenant près de dix ans que je ne suis plus musulman. J'ai cessé de l'être après avoir sérieusement étudié le puits sans fond que semblent être les textes sacrés du Coran et des hadîts Sahih. Ce long et difficile travail, tant sur celui des commandements de mes anciens maîtres (le Dieu Allah et Son prophète Muhammad) que sur moi-même, m'a amené à entrevoir des conclusions et à théoriser des concepts que je n'ai à ce jour encore jamais entendus ni lus nulle part ! L'existence de ce livre que vous tenez entre vos mains s'imposait donc, selon moi. Ce sont toujours les mêmes islamologues que j'entends et lis depuis tant d'années, ici, en France ! Tous ont pour conclusion définitive que le Coran n'est la source d'aucun problème (actes terroristes commis au nom du Jihâd, statut inférieur des femmes dans le Monde Arabo-Musulman, châtiments corporels sanctionnant de simples libertés individuelles pratiquées dans les pays où la Charia fait le droit...) et que l'islam voulu par le Prophète Muhammad serait une religion de paix, d'amour et de tolérance. Je souhaitais offrir à tous ces « experts » une contradiction sérieuse et argumentée en vue de réussir à démontrer à quel point ceux qui souffrent des idées reçues sur l'islam ne sont pas forcément ceux que l'on croit. Au moment où j'écris ces mots, je pense être LE PREMIER AUTEUR AU MONDE à avoir réalisé une étude globale, critique et systémique, des textes sacrés de l'islam. J'aimerais me tromper, et savoir qu'en dehors de moi ne serait-ce qu'un seul auteur, du Monde Occidental ou d'ailleurs, a déjà réussi à établir des constats critiques capables d'analyser, en profondeur et efficacement, toutes les limites des principaux dogmes du Coran, sans morale ni manichéisme. J'ai passé des années à lire, à étudier, à dialoguer et à débattre, quitte à devoir sacrifier mes trop rares temps libres et à passer d'interminables nuits sans sommeil, tout ça dans le but de pouvoir vous convaincre que ce que je sais sur l'islam mérite d'être connu de tous. Je ne pouvais pas mourir avec tous ces secrets.

"Il était une foi, l'Islam..." : Majid Oukacha démonte l'islam sur 450 pages

Bienvenue en France islamique !
Bienvenue en France islamique !

Dernière mise à jour : Mai 2015
Cliquez sur l’image pour le commander.

Est-ce vraiment une fiction politique ?
La politique du gouvernement socialiste (ainsi que de nombreux médias) est de dire que l’islam est une religion de paix et d’amour, qu’elle a toute sa place dans la république française et que quelque part on est tous musulman.
Je ne vais donc polémiquer plus longtemps sur la question car le but de ce livre n’est pas de savoir si on est pour contre l’islamisation de la France mais de voir ce que sera la France de demain, une fois que les musulmans auront pris le pouvoir dans notre pays.

Je tiens à préciser que je ne suis pas musulman, mais que j’ai étudié cette religion.
Je suis un islamologue (spécialiste de l'islam).
Thierry CUMPS

Rendez-vous sur : http://islam-et-islamisation.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire