mardi 24 mars 2015

L'UMP et le PS ont détruit la nation française !

Article premier de la Constitution de la Cinquième République française :
« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.
La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales. »

Quand j’entends le PS et l'UMP vouloir faire un barrage républicain au Front national, ça me fait presque rire si ce n'était aussi tragique.
Il est évident pour les gens qui réfléchissent que le Front national défend les valeurs républicaines françaises comme la laïcité par exemple, ce qui n'est pas le cas des partis au pouvoir : le PS et l'UMP.

Une nation, qu'est-ce que c'est ?


Un drapeau national
Désormais, le drapeau européen flotte à côté du drapeau français dans nos mairies et nos écoles. Un jour futur, le drepeau français ne flottera même plus à côté du drapeau européen.

Une monnaie nationale
Depuis 2002, notre monnaie n'est plus le franc mais l'euro.
Au début je me suis réjouis de pouvoir disposer d'une monnaie européenne forte mais depuis l'introduction de l'euro en janvier 2002 jusqu'à janvier 2015, la valeur de l'euro a été divisée par 3,387896825
Avec l'euro, nous avons tous perdu une grande partie de nos économies, il eut été préférable à l'époque de convertir nos francs en or plutôt qu'en euros.

Des frontières
La France ne contrôle plus ses frontières, ce qui permet à n'importe qui de venir dans notre pays.

Une langue commune : le français
La langue arabe fait l'objet d'une importante promotion

Mon fils de 6 ans m'a ramené le papier que je viens de scanner pour vous.
N'est ce pas un signe que notre ministre de l'éducation nationale Mme Najat Vallaud-Belkacem, marocaine, veut que nos enfants parlent  arabe.

Une identité commune, des racines

Les livres d'histoire enseignés dans nos écoles ont été réécrit. On ne parle plus d'une France catholique fille ainée de l'Eglise mais d'une France qui puise ses origines dans l'islam.

Pensez-vous vraiment que l'islam est compatible avec la démocratie française ?

Je pourrai continuer encore comme ça et vous démontrer qu'au nom du nouvel ordre mondial (la mondialisation) la France est de moins moins moins une nation mais une partie de l'Europe dont le contrôle est entre les mains de quelques fonctionnaires de Bruxelles qui n'obéissent qu'aux lobbys de puissants groupes financiers.


Pensez à lire les ouvrages que je vous recommanderai ici et surtout gardez votre sens critique.

Amicalement
Thierry CUMPS

Le grand remplacement
Le Grand Remplacement

« Pouvez-vous développer le concept de Grand Remplacement ? - Oh, c'est très simple : vous avez un peuple et presque d'un seul coup, en une génération, vous avez à sa place un ou plusieurs autres peuples.
C'est la mise en application dans la réalité de ce qui chez Brecht paraissait une boutade, « changer de peuple ». Le Grand Remplacement, le changement de peuple, que rend seul possible la Grande Déculturation, est le phénomène le plus considérable de l'histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis toujours. » (Renaud Camus, entretien pour "Le Nouvel Observateur") .
La première édition de cet ouvrage, publiée chez David Reinharc en 2011, est aujourd'hui épuisée. On lui ajoute ici trois inédits, dont "Discours d'Orange", prononcé à l'invitation de la Convention Identitaire, au Palais des Princes de la ville du Vaucluse, le 4 novembre 2012. Le livre réunit désormais, donc, outre le bref entretien cité ci-dessus, six et non plus trois allocutions prononcées par Renaud Camus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire