vendredi 1 mai 2015

Les Femen : un groupe d'activistes extrémistes coupables de provocation publique à la haine raciale

http://www.legrandsoir.info/l-histoire-cachee-des-femen.html
 
Si les FEMEN ont été créé par un homme (Victor Svyatski) qui voulait « se faire » plein de jolies filles comme nous l'a montré un documentaire tourné par la réalisatrice australienne Kitty Green sur le groupe féministe aux seins nus, il semble indéniable que les FEMEN ont un véritable penchant pour Hitler comme nous le montre les photos ci-dessous et on peut se demander si Adolf Hitler ne serait pas devenu le père inaccessible que les FEMEN recherchent depuis la disparition de leur créateur Victor Svyatski.
Exhibitionnisme, racisme, vandalisme, actes islamophobes, christianophobes, antisémites, incitation à la haine raciale, les délits commis par ces extrémistes sont extrêmement graves et ce groupe extrémiste qui passe facilement de l’extrême droite à l’extrême gauche devrait être dissous par le gouvernement.

Femens

Inna Shevchenko est accusée d'islamophobie après un tweet diffusé le 9 juillet 2013 : « Qu'est ce qui peut être plus stupide que le Ramadan ? Qu'est ce qui peut être plus laid que cette religion ? ». Elle supprime par la suite le tweet mais assure « l'assumer entièrement ».

Femens

Le 1er décembre 2013, devant l'Ambassade d'Ukraine, Inna, culotte baissée, a uriné sur une photo du Président Viktor Ianoukovytch.
Les militantes de Femen sont ainsi adeptes volontaires d'un féminisme radical qu'elles appellent « sextrémisme ». Le mouvement Femen s'affirme athée, antireligieux, et reproche à la laïcité d'être « une façon d'accepter l'inacceptable ». Inna Shevchenko a répondu dans une tribune que Femen « n'est pas une bande de potes, mais un groupe militant », que « l'atmosphère est martiale » et la « hiérarchie affirmée » car c'est nécessaire pour « mener à bien des opérations complexes ». Source : Wikipedia

Les Femen sont des extrémistes anti-religieux qui ont exécuté souvent des actions violentes (plusieurs plaintes ont été déposé contre elles pour coups et blessures) souvent proches des mouvements néo-nazi (de nombreuses photos circulent sur internet) et encore aujourd'hui elles n'hésitent pas à exécuter le salut nazi en revendiquant ainsi un national socialisme à l'image d'Hitler.
Définitivement, on peut classer les Femen comme des racistes fascistes dont on peut s'étonner que le mouvement n'ait pas encore été dissous.

Les FEMENS se rendent constamment coupables de nombreux délits pénaux et on peut remarquer que le gouvernement de François Hollande et Manuel Valls laissent faire, voire encouragent, puisque ce groupe d'extrémistes de gauchos adoratrices d'Hitler continuent à harceler notamment le Front national, le Pape, les églises chrétiennes et quelquefois les lieux juifs.



Le salut nazi exécuté par les FEMEN est passible de peine d'emprisonnement ferme


Le salut nazi exécuté par les FEMEN est une provocation publique à la haine raciale


A noter que le groupe extrémiste "les Femens" semble avoir le soutien du gouvernement, nous rappelant le passé nauséabond du socialisme.


Loubna Méliane, ex-Femen, est candidate PS aux régionales en Ile-de-France.
Est ce que le parcours des candidates PS va également passer par les FEMEN en plus de SOS racisme ?

La plupart du temps, les actions des FEMEN sont brutales, pour ne pas dire violentes comme lorsqu'elles ont agressé des familles avec enfants dans des poussettes en leur hurlant dessus et en jetant du gaz lors des manifestations organisées contre la loi Taubira "Le mariage pour tous".
On peut se demander si les FEMEN ne prendraient pas directement leurs ordres du PS...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire