dimanche 20 septembre 2015

Karim Ouchikh : Ancien socialiste, je pense que Marine Le Pen est la seule qui puisse encore sauver la France

Karim Ouchikh : Aujourd’hui conseiller politique de Marine Le Pen, chargé de la liberté d’expression, je suis toujours membre du RIF, comme Paul-Marie Coûteaux du reste, avec lequel j’ai  participé activement à la création du SIEL. Pour ce qui concerne le concours politique à apporter à Marine Le Pen, je vous précise que le RIF partage cette même orientation ; cependant, le RIF n’a pas souhaité traduire ce choix dans les actes, notamment au plan électoral. Fondamentalement, il n’y a pas donc pas de divergence politique stratégique. Le SIEL comme le RIF estiment seulement devoir imprimer un rythme différent au partenariat apporté à Marine Le Pen.

Riposte Laïque : Vous allez donc, ce samedi, lancer un nouveau mouvement, le Siel. Pourquoi créer un nouveau parti, et ne pas avoir rejoint directement le Front national ? Vous avez de telles divergences avec lui, ou bien est-ce pour mieux exister ?

Karim Ouchikh : Le SIEL va tenir en effet son congrès fondateur le samedi 24 mars prochain de 13  heures à 18 heures 30, à la Maison de la Chimie (28, rue Saint Dominique – 75007 PARIS – Métro : Invalides), avec la participation de Marine Le Pen. Je vous remercie à cet égard de me donner l’occasion d’appeler vos lecteurs, – que je sais attachés fortement à l’indépendance de la France et à la sauvegarde de notre civilisation – à y participer nombreux.

Mais je réponds à votre question. Nos militants et sympathisants ont rejoint massivement le SIEL en affirmant fortement leur volonté d’apporter à Marine Le Pen un appui concret à sa campagne présidentielle, – considérant en effet, moi le premier, que son message politique rejoignait très largement nos idées – sans pour autant vouloir rallier le Front National, pour des raisons personnelles ou politiques, toutes éminemment respectables. Dans l’intérêt bien compris de Marine Le Pen, nous pensons donc être plus efficaces et crédibles en gardant notre autonomie politique au sein du SIEL, tout en restant loyaux vis-à-vis du combat mené par notre candidate aux présidentielles.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire